•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Votre destination audio, maintenant aussi sur le web !

Début du contenu

Profil Nouvelle scène 2021  :  le duo néo-folk de C’est ma cousine

Pour faire un monde, ICI Première.
Rattrapage du jeudi 9 septembre 2021

Profil Nouvelle scène 2021  :  le duo néo-folk de C’est ma cousine

Le retour de C’est ma cousine à Nouvelle scène

Sylvie Walker et Elizabeth Tkachuk sous une corde à linge dans une cour arrière.
C'est ma cousine est un duo folk-bluegrass composé des artistes fransaskoises Sylvie Walker et Elizabeth Tkachuk.PHOTO : Cassidy Daskalchuk
Pour faire un monde, ICI Première.
Pour faire un mondePublié le 10 septembre 2021

Pour une seconde année consécutive, le duo C'est ma cousine se présente au tremplin musical Nouvelle scène. Sylvie Walker et Liz Tkachuk tentent d'obtenir le laissez-passer pour participer au concours musical Chant'Ouest.

« On voulait continuer ce qu’on a commencé à Nouvelle scène l’an dernier. »

—  Liz Tkachuk, membre du duo C’est ma cousine

Sylvie Walker constate le travail accompli en un an: on s’est données des buts et des objectifs, on a avancé. Elle explique que Nouvelle scène leur a permis de bénéficier du mentorat de Vivianne Roy, du groupe acadien des Hay Babies.

Elles peuvent compter sur l’appui de leurs amis, notamment Mario Lepage, avec qui on collabore beaucoup, souligne Sylvie Walker.

« On est mentor l'une de l’autre »

—  Liz Tkachuk, membre du duo C’est ma cousine

Elles décrivent leur musique comme du néo-folk. On s'inspire beaucoup du groupe The Roches, trois sœurs vraiment avant-gardistes, explique Liz Tkachuk.

On essaie d'extérioriser notre expérience en tant que francophones en Saskatchewan, observe Sylvie Walker.

Elles comptent présenter deux compositions originales à l’occasion du spectacle de clôture de Nouvelle scène. Une plus ancienne, Bonne à marier, et une plus récente, Le chat de monsieur le curé. C’est inspiré d’une histoire à Zenon park, on a tiré de nos expériences personnelles, raconte Liz Tkachuk.