•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Début du contenu

Le gouvernement du Canada veut interdire les armes d'assaut à autorisation restreinte

Point du jour, ICI Première.
Rattrapage du mardi 29 novembre 2022

Le gouvernement du Canada veut interdire les armes d'assaut à autorisation restreinte

Un amendement pour mieux définir les armes d’assaut

Une mitraillette et plusieurs revolvers sont posés sur une table.
Le membre de l'Observatoire sur les États-Unis de la Chaire Raoul-Dandurand à l’Université du Québec à Montréal et spécialiste des politiques liées aux armes à feu, Francis Langlois, nous parle de l'amendement présenté par le gouvernement libéral sur la définition des armes d'assaut interdites au Canada.PHOTO : iStock
Point du jour, ICI Première.
Point du jourPublié le 29 novembre 2022

Les libéraux ont présenté un amendement au projet de loi C-21, la semaine dernière.

Le projet de loi C-21 propose un certain nombre de modifications au Code criminel, à la Loi sur les armes à feu et à d'autres lois fédérales qui visent à concrétiser les engagements du gouvernement du Canada en lien avec le contrôle des armes à feu et à protéger les Canadiens contre les préjudices liés à ces armes.

L'amendement en question propose de mieux définir les armes d'assaut interdites au Canada et de bannir certaines catégories.

Francis Langlois, membre de l'Observatoire sur les États-Unis de la Chaire Raoul-Dandurand à l’Université du Québec à Montréal et spécialiste des politiques liées aux armes à feu, nous explique que la loi actuelle catégorise les armes à feu en fonction de la longueur du canon et aussi en fonction de certaines décisions plus ou moins cohérente, comme certains modèles d'armes catégorisées à autorisation restreinte.

Depuis 2020, le gouvernement a décidé de retirer de la circulation les armes d'assaut semi-automatique utilisées par les militaires, et aussi pour la chasse, nous raconte le spécialiste en armes à feu.

Francis Langlois affirme que plusieurs chasseurs utilisent des armes qui sont considérées comme des armes d'assaut, en raison de la longueur de leur canon et que le gouvernement libéral a l'intention de rendre pérenne l'interdiction de ces armes-là, en modifiant la loi complètement.

Il précise que les fusils à pompes de calibre 12 et les carabines qui fonctionnent avec un levier vont pouvoir encore être utilisés par les chasseurs et seront toujours disponibles dans les marchés.