•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Début du contenu

Réaction du CCF à la demande de la FCFA

Point du jour, ICI Première.
Rattrapage du jeudi 6 octobre 2022

Réaction du CCF à la demande de la FCFA

Le CCF appuie la réclamation de 300 M $ de la FCFA

L'entrevue s'est déroulée devant une série d'oeuvres d'art de l'artiste peintre.
La présidente du Conseil culturel fransaskois Anne Brochu-Lambert apporte ses commentaires par rapport à la FCFA qui réclame au gouvernement 300 millions de dollars pour la survie des organismes fransaskois.PHOTO : Radio-Canada
Point du jour, ICI Première.
Point du jourPublié le 6 octobre 2022

La Fédération des communautés francophones et acadienne (FCFA) réclame au gouvernement fédéral 300 millions de dollars de plus, dans le prochain Plan d'action pour les langues officielles, pour la survie des organismes francophones en milieu minoritaire.

La FCFA a réalisé une étude qui met en évidence que la pandémie et l'inflation ont rendu les organismes encore plus vulnérables au sein des communautés francophones hors Québec, précise la FCFA.

La présidente du Conseil culturel fransaskois (CCF) et vice-présidente des organismes artistiques de la Fédération culturelle canadienne-française (FCCF), Anne Brochu Lambert, dit que son organisme est au diapason avec cette réclamation de 300 millions de dollars de la FCFA.

Anne Brochu Lambert tient à préciser qu'elle était d'ailleurs présente au dernier Forum des leaders en juin passé en tant que représentante du secteur des arts et de la culture.

Les participants de ce forum pensaient déjà qu'il y aurait une grande surreprésentation des organismes culturels et artistiques dans le bassin des organisations vulnérables, et les consultants devront procéder à une deuxième vague d'étude plus pointue pour se pencher sur ce problème.

Quant aux 300 millions de dollars réclamés par la FCFA, la présidente du CCF mentionne que cette somme d'argent devra accompagner d'autres initiatives.

Pour ce qui est du secteur culturel et artistique, on a besoin de créer une table en économie pour le milieu des arts pour démontrer que ce secteur est un moteur économique pour épauler la relance, dit-elle.