•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Votre destination audio, maintenant aussi sur le web !

Début du contenu

Point du jour, ICI Première.
Point du jour, ICI Première.
Rattrapage du mardi 22 juin 2021

L’ONU dénonce le recul des droits de la personne

L'ONU dénonce le recul des droits de la personne

Publié le 22 juin 2021
Une femme se tient derrière un énorme pupitre en bois à l'effigie de l'ONU.
La haute-commissaire aux droits de l'homme Michelle Bachelet, en décembre 2020.PHOTO : Reuters / Denis Balibouse

Dans un discours devant la plus haute instance des Nations Unies, la haute-commissaire aux droits de l'homme, Michelle Bachelet, a déclaré que nous ne sommes en train de faire face aux « plus vastes et plus sévères reculs » des droits de la personne qu'elle ait jamais vus.

Parmi ce qu'a dénoncé Michelle Bachelet, on compte notamment les exécutions extrajudiciaires, les arrestations et détentions arbitraires, les violences sexuelles contre les enfants ainsi que les adultes, et les déplacements forcés.

Qu'est-ce qui doit changer dans nos visions, quelles actions devons-nous poser pour nous remettre des reculs des droits de la personne?

On en discute avec France-Isabelle Langlois, directrice générale d'Amnistie internationale Canada francophone.

Elle affirme que l'on ne pourrait plus écrire la Déclaration des droits de la personne comme on l'a fait auparavant, en 1948.

Des gouvernements populistes sont élus, et l'état de la démocratie semble fragile dans plusieurs pays et régions de la planète.