•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Votre destination audio, maintenant aussi sur le web !

Début du contenu

Point du jour, ICI Première.
Point du jour, ICI Première.
Rattrapage du vendredi 18 juin 2021

La pandémie n'a pas freiné les déplacements des réfugiés

La pandémie n'a pas freiné les déplacements des réfugiés

Publié le 18 juin 2021
Des familles dans une embarcation de fortune.
Des familles de migrants demandeurs d'asile montent sur un radeau gonflable pour traverser le fleuve Rio Grande vers les États-Unis depuis le Mexique à Roma, Texas, États-Unis, le 7 avril 2021. PHOTO : Reuters / GO NAKAMURA

Le Haut-Commissariat des Nations unies pour les réfugiés publie aujourd'hui son rapport annuel. Cette année, le rapport porte une attention particulière aux déplacements forcés au courant de l'année 2020 et à l'impact de la pandémie sur les conditions de vie des réfugiés, des demandeurs d'asile et des déplacés internes.

On y apprend que non seulement la pandémie n'a pas freiné les déplacements forcés dans le monde, mais que dans certains cas, elle a été la cause de ces déplacements.

On en parle avec Denise Otis, Cheffe de bureau pour le Haut-Commissariat des Nations Unies pour les réfugiés (HCR) à Montréal.

Quels sont les principaux constats à retenir du rapport ? Dans quelles régions du monde on a remarqué le plus de déplacements et d'où proviennent les réfugiés et les demandeurs d'asile?