•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Votre destination audio, maintenant aussi sur le web !

Début du contenu

Point du jour, ICI Première.
Point du jour, ICI Première.
Rattrapage du vendredi 16 avril 2021

Ramadan :  le rôle de la transmission mère- fille

Le ramadan en Saskatchewan : le mois du partage

Publié le 16 avril 2021
Des hommes portant le couvre-visage marchent à proximité de la Grande Mosquée, en plein jour.
À La Mecque, en Arabie saoudite, des hommes marchent à proximité de la Grande Mosquée alors que s'amorce le ramadan, le 13 avril 2021.PHOTO : Associated Press / Amr Nabil

Oumnia Tahiri et sa fille Hafsa, 12 ans, expliquent à Zoé Clin l'importance de ce mois de jeûne pour la communauté musulmane en Saskatchewan.

Oumnia Tahini, dirige le centre éducatif Le petit pingouin de North Battleford, elle explique que le ramadan est un mois sacré pour les musulmans. C’est un des 5 piliers de l’Islam.

Une fois par année, les musulmans s'engagent dans ce mois de jeûne du lever au coucher du soleil. Il y a quelques exceptions, comme pour les femmes enceintes ou qui allaitent, les personnes malades et les enfants, indique Oumnia Tahiri.

Le ramadan n’est pas qu’un mois de restriction, c’est aussi un mois pour visiter amis et famille et partager de la nourriture. On aime partager cette joie du mois de ramadan, note Oumnia Tahiri.

Quant à Hafsa, âgée de 12 ans, elle confie qu’elle était prête à faire un autre niveau islamique pour me rapprocher d’Allah.

Elle assure que ce n’est pas trop difficile, même si après l’école je suis fatigué.

Le meilleur conseil que sa maman lui a donné? Ne pas courir beaucoup.