•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Votre destination audio, maintenant aussi sur le web !

Début du contenu

Point du jour, ICI Première.
Point du jour, ICI Première.
Rattrapage du jeudi 25 février 2021

Chronique Science  :  les super propagateurs de la COVID-19

Rêves lucides et profils de contaminateurs

Publié le 25 février 2021
Une molécule faite en styromousse.
Un modèle de SRAS-CoV-2. PHOTO : Reuters

Aux actualités scientifiques cette semaine, on s'intéresse à la question des super-propagateurs de la COVID-19 en décortiquant le profil des gens infectés. Les super propagateurs, ou super contaminateurs, sont à l'origine de 80 % des infections de Covid-19, mais qui sont-ils au juste ?

Une récente étude parue dans PNAS suggère que ce n'est pas qu'une question de contexte : certaines personnes seraient naturellement plus contagieuses.

Le sujet de recherches portant sur le cerveau endormi retient aussi l'attention de notre chroniqueur Damien Grapton cette semaine.

Il est question de rêves lucides, de ce que l'on retient de nos rêves, et des questions posées à des participants endormis pour mieux comprendre les différents stades de sommeil et la plasticité du cerveau.

On voyait auparavant le sommeil comme une absence de réponse aux stimuli extérieurs ...mais l'étude dont il est question montre plutôt que ce n'est pas toujours le cas.