•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Votre destination audio, maintenant aussi sur le web !

Début du contenu

Point du jour, ICI Première.
Point du jour, ICI Première.
Rattrapage du vendredi 4 décembre 2020

Polytechnique  :  de l’importance des femmes en génie

Tragédie de Polytechnique : l'importance des femmes en génie

Publié le 4 décembre 2020
Brielle Thorsen discutant avec des étudiantes lors de la conférence sur le leadership de l'American Indian Science and Engineering Society en Californie en 2020
Brielle Thorsen discutant avec des étudiantes lors de la conférence sur le leadership de l'American Indian Science and Engineering Society en CaliforniePHOTO : Gracieuseté Brielle Thorsen

On se souvient d'année en année du 6 décembre 1989, quand un acte de violence coûta la vie à 14 jeunes femmes et en blessa plusieurs autres. La tuerie de Polytechnique a marqué le pays et les traces sont encore bien visibles. Quels sont les défis qui attendent toujours les femmes qui étudient et travaillent en génie ?

On en parle aujourd'hui avec Michèle Thibodeau-De Guire, qui a été la première femme diplômée en génie civil de Polytechnique Montréal en 1963.

Elle est aussi présidente honoraire du conseil d'administration et présidente du comité de sélection de la Bourse de l'Ordre de la rose blanche.

Pour souligner l'apport des femmes dans le domaine du génie, il est donc notamment question de Brielle Thorsen, de la nation de Saddle Lake en Alberta, qui est la 6e lauréate de la Bourse de l'Ordre de la rose blanche, remise par Polytechnique Montréal.