•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Votre destination audio, maintenant aussi sur le web !

Début du contenu

Plus on est de fous, plus on lit, ICI Première.
Plus on est de fous, plus on lit, ICI Première.
Audio fil du vendredi 30 mars 2018

Le micro ouvert de Rachida Azdouz

Un plaidoyer pour le droit à la singularité, par Rachida Azdouz et Brassens

Publié le 30 mars 2018
Les deux comédiens portent un regard intéressé à leur voisine de table.
Christian Bégin et Jean-Paul Daoust sont attentifs à ce que présente Rachida Azdouz à propos de la singularité de l'humain.PHOTO : Radio-Canada / Christian Côté

Recourant aux mots du légendaire Georges Brassens dans sa chanson Le pluriel, l'essayiste et professeure Rachida Azdouz prône un monde dans lequel chacun devrait se permettre d'être aussi singulier qu'il le désire, parce que le conformisme du groupe nous affadit. « Sitôt qu'on est plus de quatre on est une bande de cons », chantait Brassens. Les invités du cabaret joignent leurs voix à la sienne.

Quoi de neuf pour Rachida Azdouz?

Son livre, Le vivre ensemble n’est pas un rince-bouche (Nouvelle fenêtre), est paru le 28 mars dernier aux éditions Édito.

Favoriser le vivre-ensemble par l'éducation (Nouvelle fenêtre), une conversation entre Rachida Azdouz et Miguel Simao Andrade, animée par Yanick Villedieu, mardi 10 avril 2018 de 18 h à 20 h à la Grande Bibliothèque. L’événement est gratuit, mais il faut réserver sa place.