•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Votre destination audio, maintenant aussi sur le web !

Début du contenu

1er texte joué : Discours d'Emma Gonzalez à March for Our Lives

Plus on est de fous, plus on lit, ICI Première.
Audio fil du vendredi 30 mars 2018

1er texte joué : Discours d'Emma Gonzalez à March for Our Lives

Le discours anti-armes d'Emma Gonzalez : une colère tragique et percutante

Les deux comédiens lisent leur texte sur des feuilles.
Francis Ducharme et Émilie Bibeau lisent le puissant discours prononcé par la survivante de la fusillade à l'école Parkland, Emma Gonzalez.PHOTO : Radio-Canada / Christian Côté
Plus on est de fous, plus on lit, ICI Première.
Plus on est de fous, plus on lit!Publié le 30 mars 2018

Elle a 17 ans, elle se tient droite et fière, et elle livre des discours anti-armes qui font vibrer l'Amérique. Emma Gonzalez, qui a perdu des proches lors de la fusillade de Parkland, est devenue le symbole ardent d'une jeunesse américaine révoltée. Francis Ducharme et Émilie Bibeau réinterprètent en français les mots puissants de cette Antigone des temps modernes.

Extrait du discours d'Emma Gonzalez le 24 mars 2018 lors de la manifestation contre les armes à feu à Washington :

Pour nous, de longues heures de chaos et de larmes, sous un soleil de plomb, se sont passées dans l’incompréhension.
Personne ne comprenait l’ampleur de ce qui s’était passé.
Personne ne pouvait croire qu’il y avait des corps dans cet immeuble qui mettraient la journée à être identifiés.
Personne ne savait que ceux qui manquaient à l’appel avaient cessé de respirer avant même qu’on sache qu’une alerte rouge avait été déclenchée.
Personne ne pouvait imaginer les conséquences catastrophiques, ni jusqu’où ça nous mènerait.
Pour ceux qui ne peuvent toujours pas comprendre, parce qu’ils refusent de le faire, je vais vous dire jusqu’où ça nous mène : six pieds sous terre.