•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Votre destination audio, maintenant aussi sur le web !

Début du contenu

Plus on est de fous, plus on lit, ICI Première.
Plus on est de fous, plus on lit, ICI Première.
Audio fil du mercredi 3 octobre 2018

Entrevue avec Amadou Lamine Sall, poète et essayiste

La sagesse du poète et essayiste Amadou Lamine Sall

Publié le 3 octobre 2018
Il sourit à la caméra.
L'essayiste et poète sénégalais Amadou Lamine SallPHOTO : Gracieuseté du journal Seneplus

« Notre développement commence par la culture et finit par la culture. Il n'y a pas de pays sous-développé, il n'y a que des hommes et des femmes sous-développés. » Le poète sénégalais Amadou Lamine Sall a reçu l'un des prix littéraires les plus prestigieux d'Afrique : le prix Tchicaya U Tam'si. Considérant le Québec comme une seconde patrie, le défenseur des droits de la personne est de passage dans la Belle Province à l'occasion du Festival international de la poésie de Trois-Rivières. Nous en profitons pour parler avec lui de l'amour qu'il porte à sa mère, de celui qu'il porte à son pays et, évidemment, de sa dévotion pour la poésie.

« J'ai dit souvent que je n'ai aucun mérite d'être un poète. J'étais déjà poète dans le ventre de ma mère. C'est elle qui m'a tout appris. [...] On ne devrait pas dire bonjour aux femmes, on devrait leur dire pardon, parce qu'elles ont tellement fait pour le monde. [...] Elles sont tout; sans elles, il n'y a pas de monde. »

—  Amadou Lamine Sall

Quelques-uns de ses ouvrages :

    • Mante des aurores, Poème, 1979. Réédition 1984, les NEAS, Dakar.
    • Comme un iceberg en flammes, Poème, 1982, les NEAS, Dakar. Second Prix international de Poésie Claude Sernet Rodez, France.
    • Locataire du néant, Poème, 1989, les NEAS, Dakar. Cité au palmarès du Prix Noma 1990, en Allemagne.
    • Kamandalu, Poésies, 1990 les NEAS, Dakar.
    • Anthologie des poètes du Sénégal, avec la préface de Léopold Sédar Senghor, Paris, le Cherche Midi éditeur.
    • Nouvelle Anthologie de la poésie nègre et malgache de langue française, avec Charles CARRERE, aux éditions Simoncini, Luxembourg (14, Place d'Armes, Grand Duché du Luxembourg).
    • Odes nues, les éditions En Vues, Nantes, France, 1998.
    • Les veines sauvages ; poésie, édition le Carbet, France, 2001.
    • Le Rêve du Bambou, Éditions Feu de brousse, 2010

Le Festival International de la Poésie de Trois-Rivières (Nouvelle fenêtre) se tiendra jusqu'au 7 octobre prochain.