•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Votre destination audio, maintenant aussi sur le web !

Début du contenu

Entrevue : Les coupes du monde de foot vues par Marc Cassivi

Plus on est de fous, plus on lit, ICI Première.
Audio fil du jeudi 24 mai 2018

Entrevue : Les coupes du monde de foot vues par Marc Cassivi

Ode au foot, par Marc Cassivi

Il sourit au micro.
Le journaliste et chroniqueur Marc CassiviPHOTO : Radio-Canada / Hamza Abouelouafaa
Plus on est de fous, plus on lit, ICI Première.
Plus on est de fous, plus on lit!Publié le 24 mai 2018

D'aussi loin qu'il se souvienne, Marc Cassivi n'a raté aucune Coupe du monde de football. Il cumule 36 années à s'émerveiller devant cette compétition, qui se tient aux 4 ans et qui a vu naître des champions notoires tels que Zidane, Ronaldinho, Ronaldo, etc. Pour souligner cette passion dévorante, le journaliste publie Mes coupes du monde : de Rossi à Messi aux Éditions La Presse.

« Il y a quelque chose à la fois d'une tragédie, quelque chose de théâtral, dans ce sport. C'est comme un grand ballet improvisé. C'est très artistique. »

—  Marc Cassivi

Mes coupes du monde : de Rossi à Messi (Nouvelle fenêtre), Marc Cassivi, Les Éditions La Presse, 28 mai 2018

Résumé de l'éditeur : Le 11 juillet 1982, une tête plongeante de l'attaquant italien Paolo Rossi a fait de Marc Cassivi, 9 ans, un fanatique de la Coupe du monde de soccer. Sa passion ne s'est depuis jamais démentie. Tous les quatre ans, Marc Cassivi prévoit ses vacances familiales autour du Mondial, afin de n'en rater aucune minute ou presque. Dans ce livre émaillé de souvenirs personnels, le journaliste de La Presse raconte la Coupe du monde telle qu'il l'a vécue depuis 36 ans, principalement devant son téléviseur, mais parfois aussi au milieu des clameurs des stades.

Il évoque les hauts et les bas de l'histoire récente de l'événement sportif le plus populaire et le plus prestigieux de la planète : les héros et les « zéros », les matchs nuls ou même très nuls, les finales légendaires, les à-côtés et autres anecdotes.

Marc Cassivi s'émerveille toujours autant devant le ballet improvisé du 4 - 4 - 2 en diamant, l'effort d'un ballon récupéré en milieu de terrain ou l'art millimétré du coup franc. Au fil de ses récits souvent très touchants, l'auteur célèbre la beauté, l'exaltation et la tragédie du plus beau des sports.

« Mes coupes du monde, de Rossi à Messi », Marc Cassivi, Éditions La Presse, 28 mai 2018

Radio-Canada / Hamza Abouelouafaa