•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Début du contenu

Martha Wainwright : Ses mémoires Rien de grave n’est encore arrivé

Plus on est de fous, plus on lit, ICI Première.
Rattrapage du 2 mai 2022 : Martha Wainwright, et le Combat national des livres

Martha Wainwright : Ses mémoires Rien de grave n’est encore arrivé

L'autobiographie Rien de grave n’est encore arrivé : à cœur ouvert avec Martha Wainwright

Elle regarde vers le bas, l'air décontracté.
L'artiste Martha Wainwright PHOTO : Image promotionnelle/Carl Lessard

Martha Wainwright traîne depuis sept ans le manuscrit de ses mémoires. C'est à l'aube de ses 46 ans que l'autrice-compositrice-interprète décide enfin de les publier, sous le titre Rien n'est grave n'est encore arrivé. L'artiste, qui a longtemps souffert d'être dans l'ombre d'une famille célèbre, revient sur son parcours sinueux et aborde des thèmes « tabous » comme l'avortement, le divorce (le sien et celui de ses parents), la mort, la drogue, la misogynie dans le milieu artistique, etc.

« J’avais envie de parler de ma vie, des choses qui m’ont marquée, qui m’ont emmenée là où je suis aujourd’hui. »

— Une citation de  Martha Wainwright

À lire : Rien de grave n’est encore arrivé, Martha Wainwright, une traduction de Fanny Britt, Québec Amérique, 26 avril 2022

Résumé de la maison d'édition : Héritière d’une véritable dynastie musicale, fille des légendes folk Kate McGarrigle et Loudon Wainwright III, et sœur du célèbre et inimitable Rufus Wainwright, Martha Wainwright a grandi au sein d’un univers peuplé d’extraordinaires artistes : Leonard Cohen, Suzzy Roche, Anna McGarrigle, Richard et Linda Thompson, Pete Townshend, Donald Fagen et Emmylou Harris, pour n’en nommer que quelques-uns.

Au sein de ce défilé de personnalités bohèmes, bruyantes et plus grandes que nature, la jeune Martha a mûri tant bien que mal, se démenant pour trouver une voix qui lui appartiendrait en propre.