•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Votre destination audio, maintenant aussi sur le web !

Début du contenu

Le regard résigné de l'écrivaine Emmelie Prophète sur Haïti

Émilie Prophète, avec des écouteurs sur la tête, assise derrière un micro.
L'écrivaine haïtienne Emmelie Prophète aime beaucoup sa ville natale, Port-au-Prince.PHOTO : Radio-Canada / Hamza Abouelouafaa
Plus on est de fous, plus on lit, ICI Première.
Plus on est de fous, plus on lit!Publié le 13 janvier 2022

« Le courage dans mon pays, c'est de rester quand tout le monde s'en va. » L'écrivaine Emmelie Prophète continue à écrire à propos de son peuple, même si celui-ci déserte le territoire haïtien depuis la crise sans précédent engendrée par l'assassinat du président Jovenel Moïse, en 2021.

L’écrivaine, qui se décrit comme une pessimiste active, a une raison supplémentaire de demeurer dans l’île puisqu’elle vient d’y être nommée ministre de la Culture et des Communications.

Cette situation politique explosive qui plombe le pays a mis encore plus en lumière l’effondrement des institutions haïtiennes, selon elle.

« Les gens ici n’ont confiance en personne, qu’ils soient au pouvoir ou dans l’opposition », affirme-t-elle.

Récemment, l’écrivain Dany Laferrière a vanté le dernier roman d’Emmelie Prophète, Les villages de Dieu, qui permet de bien comprendre ce qui se passe en Haïti ces temps-ci.