•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Votre destination audio, maintenant aussi sur le web !

Début du contenu

Plus on est de fous, plus on lit, ICI Première.
Plus on est de fous, plus on lit, ICI Première.
Rattrapage du 10 juin 2021 : Édouard Louis et Andy Warhol

Entrevue avec Édouard Louis pour son livre Combats et métamorphoses d’une femme

Édouard Louis tend la main à sa mère dans Combats et métamorphoses d’une femme

Publié le 10 juin 2021
L'auteur Édouard Louis
L'auteur Édouard LouisPHOTO : Getty images/AFP/Joël Saget

« Pour moi, la littérature est un espace où l'on a le droit de dire ''je souffre''. » Édouard Louis publie Combats et métamorphoses d'une femme, son quatrième roman. L'écrivain français, qui est habitué à écrire sur les classes populaires et les populations délaissées, consacre cette fois-ci son livre à cette femme au passé meurtri, cette femme qui est devenue tardivement sa mère. Dans un exercice de compassion et d'empathie, l'auteur de Qui a tué mon père et En finir avec Eddy Bellegueule, explore « l'impossibilité de la tendresse » et les silences qui habitaient leur relation.

« La littérature est une arme de domination des classes plus privilégiées. […] C’est un espace où l’on crée un langage qui est à soi, cette autonomie est importante. […] Il est temps de nous approprier la langue et de mettre les termes de notre propre débat. »

—  Édouard Louis

À lire : Combats et métamorphoses d’une femme, Édouard Louis, Seuil, 1 avril 2021 (France); 28 avril 2021 (Québec)
Résumé de l'éditeur : Pendant une grande partie de sa vie, ma mère a vécu dans la pauvreté et la nécessité, à l’écart de tout, écrasée et parfois même humiliée par la violence masculine. Son existence semblait délimitée pour toujours par cette double domination, la domination de classe et celle liée à sa condition de femme. Pourtant, un jour, à 45 ans, elle s’est révoltée contre cette vie, elle a fui et petit à petit elle a constitué sa liberté. Ce livre est l’histoire de cette métamorphose.