•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Votre destination audio, maintenant aussi sur le web !

Début du contenu

La liste de l'invité : Les réponses de Michel Labrecque

Plus on est de fous, plus on lit, ICI Première.
Rattrapage du 21 mai 2021 : Michel Labrecque, Joyce N'sana et Eve Landry

La liste de l'invité : Les réponses de Michel Labrecque

Michel Labrecque, journaliste avide de lecture et de culture

Le reporter regarde la caméra en souriant.
Le journaliste Michel LabrecquePHOTO : Radio-Canada / Étienne Côté-Paluck
Plus on est de fous, plus on lit, ICI Première.
Plus on est de fous, plus on lit!Publié le 21 mai 2021

Le journaliste Michel Labrecque a commencé sa carrière à Radio-Canada en 1982. Au fil des ans, il a réalisé de nombreux reportages au Canada et à l'étranger, notamment en Amérique du Sud, en Chine et en Inde, et a vécu à Rio de Janeiro, au Brésil. Il est actuellement reporter à l'émission Désautels le dimanche. Voici ses préférences culturelles.

Avant tout, Michel Labrecque révèle que sa mère, Madeleine Gaudreault-Labrecque, a écrit les aventures d’un Bob Morane québécois, Michel Labre, de la fin des années 1960 au milieu des années 1980. « Ce n’est pas de la grande grande littérature, mais c’était précurseur à l’époque », raconte le journaliste.

Voici sa liste :

Quel est votre état d’esprit?
Ambivalent

Qu’y a-t-il sur votre table de nuit?
Les livres La ville au milieu des eaux, de Milton Hatoum, EM, de Kim Thúy, Sapiens, de Yuval Noah Harari, et Les nuits de la Saint-Jean, de Viveca Sten

Quel livre a changé votre vie?
Chien blanc, de Romain Gary

Quelle est votre lecture réconfort?
Astérix en Corse

Quel livre avez-vous honte de n’avoir jamais lu?
Tout Victor Hugo

Quel « chef-d’œuvre » est surestimé?
Michel Houellebecq au complet

Quel est votre plus récent engouement artistique (livre, film, théâtre, album…)?

Gustavo Cerati, un incroyable rocker poète argentin, découvert grâce à la série de Netflix Rompan Todo : L’histoire du rock en Amérique latine.

Quel livre offrez-vous en cadeau?
En 1976, j’ai offert Mort de la famille, de David Cooper, un psychologue britannique, à ma mère. C’était provocateur, elle l’a lu.

Qui est votre héroïne ou votre héros dans la vie réelle?
Beaucoup de travailleurs d’organismes communautaires. Ils sont beaucoup moins bien payés, ils et elles font une différence bien plus importante que la plupart des politiciens. Je pense entre autres à Suzanne Beaulieu, qui dirige un organisme culturel pour déficients intellectuels et autistes, dont le seul salaire est son fonds de retraite de fonctionnaire. Et à ces intervenants et intervenantes qui viennent en aide aux femmes violentées et éventuellement aux hommes violents.

Quelle est la plus grande leçon que la vie vous a apprise?
Sa fragilité : qu’on vive à Ecatepec au Mexique, capitale des féminicides, ou que, comme moi, on flirte avec la mort avec un AVC sévère, tout peut basculer en quelques secondes. Maintenant, je regarde plus, j’écoute plus, je goûte mieux, je prends mon temps.