•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Votre destination audio, maintenant aussi sur le web !

Début du contenu

Plus on est de fous, plus on lit, ICI Première.
Plus on est de fous, plus on lit, ICI Première.
Rattrapage du 17 mai 2021 : Haute démolition et Mare of Easttown

Entrevue avec Jean-Philippe Baril-Guérard pour son livre Haute démolition

Haute démolition : rire jaune avec Jean-Philippe Baril Guérard

Publié le 17 mai 2021
Jean-Philippe Baril Guérard sourit dans un studio.
Jean-Philippe Baril GuérardPHOTO : Radio-Canada / Christian Côté

Après Royal et Manuel de la vie sauvage, Jean-Philippe Baril Guérard poursuit l'exploration de ses thèmes de prédilection, soit le pouvoir et la corruption, dans Haute démolition. Ce quatrième roman expose les dérives du milieu de l'humour québécois, un univers où certains humoristes sont obsédés par la quête de la popularité absolue et où le contrôle ainsi que la manipulation des autres deviennent des atouts pour y survivre.

L’article qui a inspiré Jean-Philippe Baril Guérard à écrire ce roman sur le milieu de l’humour est en nomination aux Prix du magazine canadien. Intitulé « Comicocratie : comment j’ai tenté d’obtenir ma part de l’industrie culturelle la plus lucrative du Québec », son texte est paru dans Nouveau projet le 24 mars 2020.

À lire : Haute démolition, Éditions de Ta Mère, 18 mai

Résumé de l'éditeur : Haute démolition, c’est l’histoire de Raph, humoriste en devenir, tout juste sorti de l’École nationale de l’humour. Une histoire racontée par Laurie. Ça débute un soir, dans un party post-show avec d’autres humoristes de la scène locale montréalaise : Raph y fait la connaissance de la narratrice, une scripteuse de talent, qui lui annoncera tout ce qui l’attend personnellement et professionnellement s’ils échangent un baiser.