•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Votre destination audio, maintenant aussi sur le web !

Début du contenu

Plus on est de fous, plus on lit, ICI Première.
Plus on est de fous, plus on lit, ICI Première.
Rattrapage du 14 mai 2021 : Catherine Trudeau, Lumière et Winston Chan

La liste de l'invitée : Les réponses de Catherine Trudeau

L’actrice Catherine Trudeau présente ses préférences culturelles

Publié le 14 mai 2021
Elle sourit au micro.
L'actrice, animatrice et autrice Catherine TrudeauPHOTO : Radio-Canada / Hamza Abouelouafaa

Catherine Trudeau est devenue célèbre en incarnant Lyne Boisvert (« Lyne la pas fine »), dans Les Invincibles. « C'est une chance, un rôle comme ça », dit-elle avec reconnaissance. L'actrice est de la distribution du film Souterrain, de Sophie Dupuis, en salle le 4 juin. « C'est un univers rarement vu au cinéma québécois », dit-elle sur ce film qui se déroule dans des mines. Catherine Trudeau dévoile ses préférences culturelles.

Le 5 mai dernier, Catherine Trudeau a fait paraître son deuxième livre, Ma vie avec un saumon fumé, aux Éditions de la Bagnole. Ce livre jeunesse est inspiré par l’auteur Simon Boulerice.

Voici sa « liste de l’invitée »

Quelle chanson vous représente?
Toute chanson qui est dansante, qui met de bonne humeur et qui ne se prend pas au sérieux. Comme On part au soleil, de Patrick Norman!

Quel est votre état d’esprit?
Éparpillée et émotive

Quelle est votre devise?
Le temps arrange tout.

Quel est votre mot préféré?
« Ribambelle », pour sa sonorité

Un mot à bannir?
« Restituer », pour la même raison

Qu’y a-t-il sur votre table de nuit?
Un radio-réveil réglé sur la Première chaîne, beaucoup de trop de livres entamés et jamais terminés, de la soie dentaire et un assortiment de crèmes à mains! D’ailleurs, les couvertures de tous mes livres sont graissées de crème à mains.

Quelle lecture a fait votre éducation sentimentale ou amoureuse?
Le blé en herbe, de Colette

Quelle est votre lecture réconfort?
La dame dans l’auto avec des lunettes et un fusil, de Sébastien Japrisot. Pour moi, ce roman, c’est l’été, les vacances.

Quel livre avez-vous honte de n’avoir jamais lu?
Madame Bovary, de Gustave Flaubert, que j’ai feint d'avoir lu pendant mon année d’université en études françaises.

Quel livre, film, pièce de théâtre ou spectacle vous a le plus fait rire/pleurer?
La liste est si longue. Cinéma Paradiso; je pleure dès le générique de début. J’ai beaucoup pleuré en allant voir Diane Dufresne, que j’adore. Pleurer devant sa beauté et sa grandeur.

Quel « chef-d’œuvre » est surestimé?
Alors là, je ne me ferai pas d’amis : Les hauts de Hurlevents, d’Emily Brontë.

Quel est votre album de musique chouchou?
On Stage, d’Elvis Presley, une prestation live à Las Vegas en 1970.

Quel livre offrez-vous en cadeau?
De la poésie. Celle d’Elkahna Talbi, de Jean Désy, de Joséphine Bacon, de Baron Marc-André Lévesque. Beaucoup de livres jeunesse aussi.

Quelle est votre réplique fétiche?
« J’aime mieux être baveuse que plate! », dans le film Les bons débarras, de Francis Mankiewicz.

À qui voudriez-vous adresser un mot d’excuse?
À certains de mes camarades de classe au Conservatoire. Je crois avoir manqué de sensibilité à certains moments pendant ma formation. C’est une période intense, où l'on cherche à prendre notre place et à se définir, et ça peut se faire au détriment des autres parfois. Je crois que j’ai manqué d’empathie peut-être, j’ai été brusque avec certains. Je ne me rendais pas compte de la portée de mes mots, du ton que j’employais pour leur parler, et je m’en excuserais.

Quelle est la plus grande leçon que la vie vous a apprise?
Que j’ai absolument besoin de créer pour être heureuse, par mon métier, par l’écriture, la cuisine, le jardinage, le bricolage… mais de créer.