•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Votre destination audio, maintenant aussi sur le web !

Début du contenu

Plus on est de fous, plus on lit, ICI Première.

Le questionnaire des combattants : Corey Loranger

Publié le 7 mai 2021
un homme sourit devant un micro.
Corey LorangerPHOTO : Robert Lowdon

Vivant à Edmonton, en Alberta, Corey Loranger a fait le choix « de parler français, de vivre en français », même si c'est difficile. Une passionnante discussion sur l'importance du français au Canada prend d'ailleurs place entre les concurrents et concurrentes du Combat national des livres. Rappelons que Corey Loranger représente Que serions-nous sans le secours de ce qui n'existe pas, de Simone Chaput.

Quel est votre lieu littéraire par excellence de la région que vous représentez (l’Ouest canadien)?
Ma chose préférée à faire à Montréal quand j’y vais, à part faire la tournée des terrasses avec des amis, c’est de me promener dans les petites librairies du Plateau. Et il y en a quelques-unes à Edmonton qui me donnent le même genre d’expérience, dont une, pas loin de chez moi, sur l’avenue Whyte, donc je peux m’y rendre à pied – elle s’appelle The Edmonton Book Store… oui oui très original! C’est une librairie qui vend des livres rares ou des livres qui ne sont plus imprimés. Ce n’est pas ce genre de livres qui m’intéresse le plus, mais c’est l’expérience d’entrer dans une librairie où les livres sont un peu partout, où il y a un ordre dans le désordre! On se laisse simplement aller à explorer des livres qu’on ne connaît pas, dont on n’a jamais entendu parler.