•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Votre destination audio, maintenant aussi sur le web !

Début du contenu

Plus on est de fous, plus on lit, ICI Première.
Plus on est de fous, plus on lit, ICI Première.
Rattrapage du 3 mars 2021 : Mohamedou Ould Slahi et Les Plouffe

Entrevue avec l'auteur mauritanien Mohamedou Ould Slahi

Les carnets de Guantanamo et l’enfer kafkaïen de Mohamedou Ould Slahi

Publié le 3 mars 2021
Les carnets de Guantanamo de Mohamedou Ould Slahi, publié aux Éditions Michel Lafon
« Les carnets de Guantanamo », de Mohamedou Ould Slahi, PHOTO : Édition Michel Lafon

« Je n'avais pas d'avions ni d'arme, pas de char d'assaut; j'avais juste mon stylo. » Détenu à Guantanamo par les États-Unis pendant plus de 14 ans sans jamais être mis en accusation, Mohamedou Ould Slahi a trouvé dans l'écriture de ses mémoires une forme de salut. L'auteur d'origine mauritanienne, qui a toujours clamé son innocence, révèle les atrocités dont il a été victime durant sa « jeunesse perdue ». Il souhaite aujourd'hui rétablir sa réputation aux yeux du monde entier.

« Après toute cette torture, vous devenez une autre personne; vous n’êtes plus vous-même. »

—  Mohamedou Ould Slahi

Le Mauritanien (The Mauritanian), réalisé par Kevin McDonald et mettant en vedette Jodie Foster et Tahar Rahim, est directement inspiré des Carnets de Guantanamo, de Mohamedou Ould Slahi. À l’occasion de la sortie du long métrage, son livre, sorti en 2015, sera réédité.

À lire : Les carnets de Guantanamo, de Mohamedou Ould Slahi, Michel Lafon, 2015
Résumé de l’éditeur : Détenu depuis août 2002 à Guantanamo, Mohamedou Ould Slahi n’a jamais été inculpé par la justice américaine. Et alors qu’un juge fédéral a ordonné sa libération, le gouvernement des États-Unis a décidé d’ignorer cette décision.

En 2005, trois ans après son arrestation, Mohamedou a commencé à rédiger un journal. Il y raconte sa vie telle qu’elle était avant qu’il disparaisse dans les limbes du système pénitentiaire américain, pour ce qu’il qualifie « d’interminable tour du monde » de la détention et des interrogatoires; il y décrit son quotidien de prisonnier à Guantanamo.

La bande-annonce du film The Mauritanian (en anglais) :