•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Votre destination audio, maintenant aussi sur le web !

Début du contenu

Plus on est de fous, plus on lit, ICI Première.
Plus on est de fous, plus on lit, ICI Première.
Rattrapage du 1 juin 2020 : Louis Hamelin et Tonino Benacquista

Les crépuscules de la Yellowstone : Entrevue avec Louis Hamelin

Les crépuscules de la Yellowstone, de Louis Hamelin : la grande aventure de l'Ouest

Publié le 1 juin 2020
L'écrivain Louis Hamelin dans nos studios
L'écrivain Louis Hamelin dans nos studiosPHOTO : Radio-Canada / Pascal Michaud

« Il a fallu que j'apprenne au fil du temps à chialer de plus en plus [fort], à ne pas avoir honte, à réclamer de faire un métier qui me fait vivre et qui demande une rémunération appropriée. » Louis Hamelin milite pour que les autrices et auteurs soient payés décemment pour le fruit de leur labeur. Prochainement, il publiera Les crépuscules de la Yellowstone, un roman qui nous transporte dans l'Ouest américain en compagnie de coureurs des bois et d'aventuriers.

Les crépuscules de la Yellowstone, Louis Hamelin, Boréal 2 juin 2020

Résumé de l'éditeur : Printemps 1843. John James Audubon, le célèbre naturaliste, remonte le Missouri à bord du vapeur Omega. À l’approche de la vieillesse, il veut recueillir le plus grand nombre de spécimens possible pour terminer son livre sur les quadrupèdes vivipares de l’Amérique du Nord.

Il a engagé pour guide Étienne Provost, né à Chambly, le plus fameux des coureurs de bois et l’irremplaçable interprète, car tout ce pan de continent, qui va de la Nouvelle-Espagne aux Grands Lacs, est encore le royaume des Indiens et des trappeurs canadiens et métis. Et, surtout, Provost est un coup de fusil infaillible. N’est-il pas le seul à pouvoir procurer à Audubon les animaux qu’il veut dessiner, morts, il va sans dire?