•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Début du contenu

Ça nous intéresse avec Thomas Leblanc : Mauvaise scène de sexe romanesque

Plus on est de fous, plus on lit, ICI Première.
Audio fil du mercredi 5 décembre 2018

Ça nous intéresse avec Thomas Leblanc : Mauvaise scène de sexe romanesque

Le roman Katerina gagne le prix de la meilleure « pire scène de sexe »

Le dessin d'une rouquine nue.
Le livre « Katerina », de l'auteur américain James FreyPHOTO : Scout Press
Plus on est de fous, plus on lit, ICI Première.
Plus on est de fous, plus on lit!Publié le 5 décembre 2018

Depuis 1993, la revue britannique Literary Review décerne le prix Bad Sex in Fiction, qui a pour but de souligner les pires passages littéraires à connotation sexuelle. Cette année, le malheureux lauréat est l'auteur américain James Frey, avec son roman Katerina, où il fait huit fois référence à l'éjaculation dans un court passage. Le chroniqueur Thomas Leblanc parle de ce prix hors du commun.

James Frey, l’auteur du récit A Million Little Pieces, qui avait reconnu avoir embelli la réalité dans cet ouvrage de 2004, a été bon joueur en se disant « honoré et humble » en recevant son prix le 3 décembre dernier.

« C’est très britannique comme prix, c’est très rigolo. »

— Une citation de  Thomas Leblanc

La liste des finalistes pour le prix ne comprenait cette année que des auteurs masculins : Haruki Murakami, Julian Gough, Major Victor Cornwall et Major Arthur St John Trevelyan, Luke Tredget, William Wall et Gerard Woodward. Les seules femmes à l'avoir remporté sont Rachel Johnson, Nancy Huston et Wendy Perriam.

Pour en savoir plus :  Literary Review’s Bad Sex in Fiction Award (Nouvelle fenêtre)