•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Votre destination audio, maintenant aussi sur le web !

Début du contenu

Plus on est de fous, plus on lit, ICI Première.
Plus on est de fous, plus on lit, ICI Première.
Audio fil du mardi 20 novembre 2018

Great Delusion lu par Jocelyn Coulon et Pierre-Luc Brisson

Les erreurs du libéralisme en politique internationale

Publié le 21 novembre 2018
Des drapeaux de plusieurs pays flottent au vent.
Des drapeaux flottent devant l’édifice des Nations unies à Vienne, le 5 mars 2013.PHOTO : Getty Images / Alexander Klein

Le libéralisme, qui demeure aux États-Unis l'idéologie dominante de la classe politique, est responsable des échecs les plus importants de ce pays sur la scène internationale, raconte le dernier essai de John Mearsheimer. Selon ce politologue influent, le libéralisme politique est une illusion dangereuse lorsqu'il est appliqué aux relations internationales.

Le professeur de l'Université de Chicago croit que le libéralisme ne prend pas assez en compte d'autres facteurs influents sur la politique étrangère, comme le nationalisme, expliquent l'historien Pierre-Luc Brisson et le politologue Jocelyn Coulon. Il y aurait ainsi un côté « missionnaire » au libéralisme politique qui encourage l'interventionnisme.

L'historien Pierre-Luc Brisson et le politologue Jocelyn Coulon

Radio-Canada / Étienne Côté-Paluck

Références :

The Tragedy of Great Power Politics, John Mearsheimer, W. W. Norton & Company, 2001
The Great Delusion: Liberal Dreams and International Realities (Nouvelle fenêtre), John Mearsheimer, Yale University Press, 2018

Le livre The Great Delusion critique la pensée libérale en politique étrangère.

Radio-Canada / Étienne Côté-Paluck