•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Votre destination audio, maintenant aussi sur le web !

Début du contenu

Les joies d'en bas lu par Raphaëlle Derome et Lili Boisvert

Plus on est de fous, plus on lit, ICI Première.
Audio fil du jeudi 22 mars 2018

Les joies d'en bas lu par Raphaëlle Derome et Lili Boisvert

Les joies d’en bas : déboulonner les mythes autour du sexe féminin

Portrait d'une jeune femme en extase. Certaines recherches tendent à prouver que le point G ne serait en fait que le prolongement du clitoris, ce qui pourrait remettre en question les croyances entourant les orgasmes dits clitoridiens ou vaginaux.
Certaines recherches tendent à prouver que le point G ne serait en fait que le prolongement du clitoris, ce qui pourrait remettre en question les croyances entourant les orgasmes dits clitoridiens ou vaginaux.PHOTO : Getty Images / mtoome
Plus on est de fous, plus on lit, ICI Première.
Plus on est de fous, plus on lit!Publié le 22 mars 2018

« Le clitoris a été découvert, perdu, et il a été redécouvert. Il joue à cache-cache dans l'histoire. » La journaliste et autrice Lili Boivert a lu le best-seller norvégien Les joies d'en bas, qui tente d'abattre quelques fausses croyances autour du sexe féminin : le « mystère » autour du clitoris, du point G, des menstruations, etc. En compagnie de la journaliste scientifique Raphaëlle Derome, elle commente les dessous de ce livre didactique.

Les joies d’en bas, Nina Brochmann et Ellen Stokken Dahl, Actes Sud, 20 février 2018 (Nouvelle fenêtre)
Résumé de l'éditeur : On s’imagine tout savoir sur l’organe sexuel féminin, car il en est souvent question dans les magazines et sur Internet. Mais voilà que Les joies d’en bas, écrit par deux futures praticiennes norvégiennes et traduit dans une trentaine de langues, dissipe enfin un ensemble de mythes ou de fausses vérités entourant le sexe.

Non, on ne peut pas constater médicalement si une fille est en­core vierge. Non, l’orgasme purement « vaginal » n’existe pas. Et le clitoris n’est pas un bouton magique sur le­quel il suffit d’appuyer…

En faisant état des tout derniers résultats de la re­cherche, ce livre révèle la face cachée du clitoris, retrace la ronde des hormones qui orchestrent les menstrua­tions, fait le tour des différents types de contraception… et met enfin le doigt sur le fameux point G.

« Les joies d’en bas », Nina Brochmann et Ellen Stokken Dahl, Actes Sud, 20 février 2018

Actes Sud