•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Début du contenu

Analyse de langage : Volodymyr Zelensky

Plus on est de fous, plus on lit, ICI Première.

Les discours de Volodymyr Zelensky sous la loupe de Danic Parenteau et d'Isabelle Lacroix

Des gens se lèvent de leurs sièges dans un amphithéâtre pendant la projection d'un message vidéo du président ukrainien.
Un message vidéo de Volodymyr Zelensky a été projeté mardi au Palais des Festivals.PHOTO : Getty Images / Andreas Rentz
Plus on est de fous, plus on lit, ICI Première.
Plus on est de fous, plus on lit!Publié le 18 mai 2022

Les éditions Grasset publient un recueil de 23 discours prononcés par Volodymyr Zelensky depuis le début de la guerre avec son ennemi voisin, Vladimir Poutine. C'est l'occasion de décrypter avec les politologues Danic Parenteau et Isabelle Lacroix le langage qu'utilise le président ukrainien, un ancien comédien « rattrapé par la fiction » qui n'hésite pas à miser sur son talent oratoire pour attirer la sympathie à l'international et pour raviver l'espoir de son peuple.

« Zelensky est très habile à adapter son discours selon l'auditoire, à présenter une ou deux idées fortes au maximum et de bien l’exploiter dans le contexte. […] Sa grande force, c’est d’avoir réussi à garder uni le front occidental, une réussite incroyable. »

— Une citation de  Danic Parenteau

À lire : Pour l’Ukraine, Volodymyr Zelensky, Grasset, 11 mai 2022

Résumé de la maison d'édition : Pour l’Ukraine est composé de vingt-trois discours choisis parmi les plus marquants de ceux que le président Zelensky a prononcés depuis la veille de la guerre, puisque, le 21 février, pressentant l’attaque, il a solennellement appelé son peuple à l’unité de la nation. On y trouvera les dramatiques discours du premier jour (le matin et le soir de l’invasion), mais aussi les grands discours institutionnels comme ceux qu’il a tenus devant le Congrès américain, le Parlement français, le Parlement anglais, et de nombreuses adresses à la population ukrainienne, diffusées sur les réseaux sociaux.