•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Votre destination audio, maintenant aussi sur le web !

Début du contenu

On a revu Talons aiguilles avec Helen Faradji et Marc-André Lussier

Plus on est de fous, plus on lit, ICI Première.
Rattrapage du 12 oct. 2021 : Pedro Almodovar et Éric Fottorino

On a revu Talons aiguilles avec Helen Faradji et Marc-André Lussier

On a revu Talons aiguilles, de Pedro Almodovar, « cinéaste des sentiments »

Pedro Almodovar
Pedro AlmodovarPHOTO : AP Photo / Chris Pizzello
Plus on est de fous, plus on lit, ICI Première.
Plus on est de fous, plus on lit!Publié le 12 octobre 2021

« C'est un film de transition dans son œuvre, celui qui le fait passer du cinéaste plus punk, plus insolent et plus provocateur au grand cinéaste mélodramatique qu'il est devenu. » La chroniqueuse de cinéma Helen Faradji parle de Talons aiguilles, qu'elle considère comme un film pivot dans la carrière du grand réalisateur espagnol Pedro Almodovar. Sorti il y a 30 ans cette année, le long métrage, qui met en vedette Victoria Abril, réjouit le critique de cinéma Marc-André Lussier. Il s'est d'ailleurs fait un plaisir de le revoir et de le commenter à notre micro.

« Dans Talons aiguilles, on retrouve son cinéma des années 80 […], mais on sent qu’il avait aussi envie d’explorer autre chose, de creuser quelque chose de plus profond, d’aller plus loin dans les relations filiales, tout en conservant sa nature [sa marque]. »

—  Marc-André Lussier

Synopsis du film : Quand, après des années d'absence, Becky Del Paramo, célèbre chanteuse pop des années 1960, rentre à Madrid, c'est pour trouver sa fille, Rebeca, mariée à un de ses anciens amants, Manuel. Becky comprend vite que le mariage de Rebeca est un naufrage, surtout quand Manuel lui propose de reprendre leur ancienne relation. Une nuit, Manuel est assassiné.