•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Votre destination audio, maintenant aussi sur le web !

Début du contenu

T. Hellman : Livres en feu. Histoire de la destruction sans fin des bibliothèques

Plus on est de fous, plus on lit, ICI Première.
Rattrapage du mardi 14 sept. 2021 : Livres en feu et Cent ans de solitude

T. Hellman : Livres en feu. Histoire de la destruction sans fin des bibliothèques

Livres en feu et l’histoire des autodafés, avec Thomas Hellman

Autodafé du 10 mai 1933 à Berlin, en Allemagne.
La bibliothèque de Magnus Hirschfeld a été brûlée lors d'un autodafé comme celui-ci, survenu le 10 mai 1933. Les autodafés étaient des cérémonies lors desquelles les nazis dénonçaient et punissaient les esprits jugés anti-allemands en brûlant des livres.PHOTO : Domaine public
Plus on est de fous, plus on lit, ICI Première.
Plus on est de fous, plus on lit!Publié le 14 septembre 2021

« Celui qui tue un homme tue une créature dotée de raison, et celui qui détruit un livre tue la raison elle-même. » Thomas Hellman paraphrase l'écrivain John Melton pour aborder la controverse autour des livres brûlés dans le nord de l'Ontario, une nouvelle qui a fait le tour du monde tant elle marque l'imaginaire. Le chanteur-compositeur-interprète et chroniqueur se sert de cette polémique pour proposer la lecture de Livres en feu : histoire de la destruction sans fin des bibliothèques, de l'historien Lucien X. Polastron.

« Les livres ont une âme et c’est pourquoi leur disparition est aussi traumatisante. »

—  Thomas Hellman

À lire : Livres en feu : histoire de la destruction sans fin des bibliothèques, Lucien X. Polastron, Gallimard, 4 juin 2009

Résumé : Détruire la bibliothèque est un geste qui remonte à la plus haute Antiquité. Les autodafés, apparus en même temps que les livres, se multiplient à proportion du nombre d'ouvrages. Considérée comme subversive ou au contraire comme le symbole du pouvoir absolu, la bibliothèque est au centre des crises et des conflits. Bien souvent, elle n'y survit pas.

De l'incendie d'Alexandrie à celui de Sarajevo en 1992, en passant par Rome, Ctésiphon, Bagdad, par les méfaits de l'Inquisition, par la Révolution française ou la Commune, Lucien X. Polastron déploie une singulière érudition sur ce terrain encore peu exploré. Il mène l'enquête sur les causes du désastre, reconstitue les trésors perdus, part sur les traces des volumes rescapés.