•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Votre destination audio, maintenant aussi sur le web !

Début du contenu

Plus on est de fous, plus on lit, ICI Première.
Plus on est de fous, plus on lit, ICI Première.
Rattrapage du 14 juin 2021 : Frédéric Beigbeder et Patrick Isabelle

Entrevue avec Frédéric Beigbeder pour son livre Bibliothèque de survie

Bibliothèque de survie : les 50 romans qui font la littérature, selon Frédéric Beigbeder

Publié le 14 juin 2021
Frédéric Beigbeder en 2014 au Livre sur la Place, à Nancy, en France
L'auteur Frédéric Beigbeder en 2014PHOTO : flickr/ActuaLitté

« Le monde change devant moi, je suis obligé d'en parler, c'est mon boulot. » Frédéric Beigbeder, l'un des dandys littéraires les plus célèbres de France, renoue avec la plume pour publier non pas un roman, mais bien un recueil qui réunit certaines de ses critiques parues dans Le Figaro. Dans Bibliothèque de survie, l'écrivain rassemble 50 romans qui sont, selon lui, le remède à une « époque en gueule de bois », qui est trop souvent sensible et offensée.

« J’explore un matériau [les romans] comme s’ils étaient en argile ou en glaise, et je m’en sers pour produire du texte à mon tour. Les critiques sont des formes d’excroissances qui se greffent sur une œuvre comme des coquillages. »

—  Frédéric Beigbeder

À lire : Bibliothèque de survie, Frédéric Beigbeder, Éditions de l’Observatoire, 2021
Résumé de l'éditeur : Le but de l’ouvrage que vous tenez entre les mains est de dire que la littérature ne doit pas être édulcorée, nettoyée ou purifiée. Les meilleurs livres sont souvent salaces, répugnants, couverts de crachats, obscènes, ils exploitent ce qu’il y a de plus voyeur en nous, ils exposent ce que la société voudrait masquer, ils révèlent la face obscure de notre humanité, ils fabriquent du beau avec du pervers, ils explorent les limites, dépassent les bornes, enfreignent les interdits. Mais surtout : ils se mêlent de ce qui ne les regarde pas. Un bon livre est celui qui ne donne pas de leçons.