•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Votre destination audio, maintenant aussi sur le web !

Début du contenu

Plus on est de fous, plus on lit, ICI Première.
Plus on est de fous, plus on lit, ICI Première.
Rattrapage du 4 mars 2021 : André Picard et le sort des aînés

Entrevue avec A. Picard pour Les grands oubliés. Repenser les soins de nos aînés

Les aînés, ces grands oubliés de la société, selon André Picard

Publié le 4 mars 2021
Un homme âgé seul regarde depuis une fenêtre vers l'extérieur
Un homme agé seulPHOTO : Radio-Canada

« On devrait célébrer ce fait que les gens sont de plus en plus âgés. C'est un miracle de la médecine et des politiques sociales », insiste André Picard, qui publie, aux Éditions de l'Homme, Les grands oubliés. Le chroniqueur du Globe and Mail déplore le traitement réservé aux personnes aînées dans notre système de santé et critique les décisions politiques qui font preuve d'âgisme à leur égard.

« On devrait avoir le choix de vivre où l’on veut, dans notre maison aussi longtemps que possible. […] On devrait vivre notre vie entière avec dignité, sans être abandonné les dernières années de notre vie. »

—  André Picard

À lire : Les grands oubliés, repenser les soins de nos aînés, André Picard, Éditions de l'Homme, mars 2021

Résumé de l'éditeur : Des résidants affamés, désorientés, sans médication, souffrant d'un manque d'hygiène ou de déshydratation… Voilà le terrible constat qu'ont fait plusieurs inspecteurs de la santé publique lorsqu'ils ont visité la Résidence Herron, à Dorval, au printemps 2020.

Au Québec, mais aussi en Ontario, ce n'était malheureusement pas un cas isolé. Et cette situation déplorable ne date pas de l'éclosion du virus : la pandémie de COVID-19 n'a fait que l'aggraver. De nombreux facteurs ont mené à cet état de choses, notamment les conditions de travail extrêmement difficiles des infirmières et des aides-soignants, le tout pour un salaire misérable.