•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Votre destination audio, maintenant aussi sur le web !

Début du contenu

Plus on est de fous, plus on lit, ICI Première.
Plus on est de fous, plus on lit, ICI Première.
Rattrapage du 3 mars 2021 : Mohamedou Ould Slahi et Les Plouffe

Objet culturel : Les Plouffe avec Etienne Beaulieu et Marc-André Lussier

Analyse d'un objet culturel : Les Plouffe

Publié le 3 mars 2021
Vue d'ensemble du plateau de tournage avec le preneur de son et la caméra filmant une scène dans la cuisine des Plouffe avec les comédiens Pierre Valcourt, Amanda Alarie et Paul Guèvremont.
L'équipe technique en action durant le tournage d'une scène dans la cuisine familiale de l'émission « Les Plouffe », le 18 février 1955.PHOTO : Radio-Canada / Henri Paul

Le long métrage de Gilles Carle Les Plouffe célèbre son 40e anniversaire cette année, un prétexte parfait pour faire décrypter cette œuvre monumentale de la culture québécoise par le critique de cinéma Marc-André Lussier et l'auteur et éditeur Étienne Beaulieu.

« La raison pour laquelle ça a été un phénomène durant les années 50, c’est que c’était la première fois que les Canadiens français pouvaient se voir eux-mêmes dans une histoire qui leur était racontée. C’était inédit à l’époque. »

—  Marc-André Lussier

Les Plouffe, c’est d'abord le roman de Roger Lemelin, qui, en 1948, imaginait les hauts et les bas des membres d’une famille ouvrière de la ville de Québec. De 1952 à 1955, le roman est devenu le radioroman La famille Plouffe, diffusé au réseau francophone de Radio-Canada. Entre 1953 et 1959, l’œuvre littéraire est devenu un feuilleton, présenté à la télévision de Radio-Canada. Il a également connu une adaptation anglophone sur le réseau CBC Television.

Dans cette scène tirée du film de Gilles Carle, on retrouve Gabrial Arcand, Juliette Huot, Serge Dupire, Pierre Curzi, Denise Filiatrault et Emile Genest.