•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Votre destination audio, maintenant aussi sur le web !

Début du contenu

Plus on est de fous, plus on lit, ICI Première.
Plus on est de fous, plus on lit, ICI Première.
Rattrapage du 20 janv. 2021 : Simone de Beauvoir et Dracula

Dans l'imaginaire de Sarah Berthiaume : Le jeûne de Dracula

Dans l'imaginaire de Sarah Berthiaume : Le jeûne de Dracula

Publié le 20 janvier 2021
Elle sourit à la caméra.
L'autrice Sarah BerthiaumePHOTO : Hugo B. Lefort

Après l'Ève biblique, Dionysos et Médée, une magicienne de la mythologie grecque, la dramaturge et comédienne Sarah Berthiaume se glisse cette semaine dans la peau d'un piteux Dracula, coincé chez lui à cause du couvre-feu en vigueur au Québec.

Un extrait du texte Le jeûne de Dracula :

En mettant le pied hors de mon cercueil
J’essaie d’être positif : ce soir, ça va se passer.

Ce soir, ça va me tomber dessus.
Le gros snack absolu.
Festin d’hémoglobine, de sang qui pisse, de veines.
C’est ce soir que prend fin mon mautadit carême.

Mais à peine passée la porte de mon antre,
Je déchante.
Ce soir, encore, c’est la misère
La ville est un désert alimentaire
Pas de sortie de bars
Pas de chars
Pas de jugulaires

Que des polices armées
Des infirmières épuisées
Et une promeneuse de chien au cou emmitouflé
Foulard-tube synthétique en sorte de minou blanc
Le genre de cochonnerie qui reste pognée dans les dents...