•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Votre destination audio, maintenant aussi sur le web !

Début du contenu

Ça nous intéresse avec Claudia Larochelle : J.K. Rowling

Plus on est de fous, plus on lit, ICI Première.
Rattrapage du 10 juin 2020 : J.K. Rowling et le Club BD

Ça nous intéresse avec Claudia Larochelle : J.K. Rowling

J.K. Rowling enflamme le web avec des propos jugés transphobes

L'auteure J. K. Rowling
L'auteure J. K. RowlingPHOTO : Getty Images / Rob Stothard
Plus on est de fous, plus on lit, ICI Première.
Plus on est de fous, plus on lit!Publié le 10 juin 2020

J.K. Rowling, l'une des autrices les plus lues et les plus influentes au monde, a provoqué toute une tempête sur son compte Twitter après avoir tenu des propos jugés transphobes le 6 juin dernier. Elle s'est fait rabrouer par des centaines de personnes, dont Daniel Radcliffe, l'acteur qui a personnifié le fameux Harry Potter. La chroniqueuse Claudia Larochelle revient sur cette polémique et sur les prises de position souvent controversées de l'autrice britannique.

Réagissant à un article d’opinion publié par le site web Devex qui a utilisé l’expression « les personnes qui ont leurs menstruations », J.K. Rowling a écrit : « Je suis sûre qu’il y a déjà eu un mot pour décrire ces gens. Aidez-moi. Wumben? Wimpund? Woomud? » Sur un ton moqueur, elle faisait allusion au mot woman (femme). Elle a continué sur la même lancée en publiant des messages défendant le concept de sexe biologique.

En réponse à J.K. Rowling, Daniel Radcliffe a affirmé que « les femmes trans sont des femmes, et tout propos affirmant le contraire efface l’identité et la dignité des personnes transgenres ».