•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Début du contenu

Notre palmarès des romans étrangers de la dernière décennie

Plus on est de fous, plus on lit, ICI Première.
Rattrapage du 5 déc. 2019 : Jimi Hendrix et notre palmarès des romans étrangers

Notre palmarès des romans étrangers de la dernière décennie

Notre palmarès des romans étrangers de la dernière décennie

Sur une image d'apparence ancienne, deux jeunes filles sourient.
Couverture de «L'amie prodigieuse», d'Elena FerrantePHOTO : Radio-Canada
Plus on est de fous, plus on lit, ICI Première.
Plus on est de fous, plus on lit!Publié le 5 décembre 2019

Quels sont les romans étrangers qui ont marqué la dernière décennie? À quelques jours de la fin de l'année, nous avons posé la question à nos fidèles auditeurs et à trois grands lecteurs : l'autrice, réalisatrice et chargée de cours à l'Université de Sherbrooke Karine Rosso, l'écrivain et juriste d'origine congolaise Blaise Ndala, et l'écrivaine et journaliste Claudia Larochelle. Voici les 10 titres parus entre 2010 et 2020 à retenir, selon eux... et selon vous!

L’amie prodigieuse, d’Elena Ferrante (Gallimard, 2014), traduit de l’italien par Elsa Damien

Des enfants jouent dans une rue.

« L’amie prodigieuse », d’Elena Ferrante

Gallimard

Chanson douce, de Leila Slimani (Gallimard, 2016)

Couverture de livre.

« Chanson douce », de Leila Slimani

Gallimard

Les argonautes, de Maggie Nelson (Tryptique, 2017) , traduit de l’anglais par Jean-Michel Théroux

Couverture de livre.

« Les argonautes », de Maggie Nelson

Triptyque

En finir avec Eddy Bellegueule, d'Édouard Louis (Seuil, 2014)

Couverture de livre.

« En finir avec Eddy Bellegueule », d'Édouard Louis

Seuil

Le chardonneret, de Donna Tartt (Plon, 2014), traduit de l’anglais par Edith Soonckindt

Le dessin d'un oiseau.

« Le chardonneret », de Donna Tartt

Feux croisés

Le terroriste noir, de Tierno Monénembo (Seuil, 2012)

Couverture livre.

« Le terroriste noir », de Tierno Monénembo

Radio-Canada / Seuil

Les furies, de Lauren Groff (L’Olivier, 2017), traduit de l'anglais par Carine Chichereau

La photo d'un musée vide. Un tableau de peinture est au centre.

« Les furies », de Lauren Groff

Éditions de l'Olivier

Americanah, de Chimamanda Ngozie Adichie (Gallimard, 2015), traduit de l'anglais par Anne Damour

.

« Americanah », de Chimamanda Ngozie Adichie

Gallimard

No home, de Yaa Gyasi (Calmann-Levy, 2017), traduit de l'anglais par Anne Damour

Le dessin d'une femme et des fleurs.

« No home », de Yaa Gyasi

Calmann-Levy

De nos frères blessés, de Joseph Andras (Actes Sud, 2016)

La photo de profil et de face d'un homme moustachu.

« De nos frères blessés », de Joseph Andras

Actes Sud

//

Pour d'autres suggestions lectures, cliquez sur ce lien