•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Début du contenu

On a lu l'essai La femme et le sacrifice, d'Anne Dufourmantelle

Plus on est de fous, plus on lit, ICI Première.
Audio fil du jeudi 6 juin 2019

On a lu l'essai La femme et le sacrifice, d'Anne Dufourmantelle

On a lu l'essai La femme et le sacrifice, d'Anne Dufourmantelle

Jeanne d'Arc au sacre de Reims, par Dominique Ingres, 1854
Jeanne d'Arc au sacre de Reims, par Dominique Ingres, 1854PHOTO : Musée du Louvres
Plus on est de fous, plus on lit, ICI Première.
Plus on est de fous, plus on lit!Publié le 6 juin 2019

L'autrice Karine Rosso, tout comme l'écrivaine et professeure de littérature Martine Delvaux, a été touchée par la lecture du livre d'Anne Dufourmentelle La femme et le sacrifice. La psychanalyste française, morte elle-même en sauvant un enfant de la noyade, a consacré un essai sur les femmes sacrifiées dans l'histoire et dans la culture populaire : Hélène de Troie, Jeanne d'Arc, Juliette et bien d'autres, des femmes anonymes oubliées par tous, qu'elle honore à sa manière.

« On reconnaît nos amies, nos sœurs, nos mères, on se reconnaît dans cette lecture. »

— Une citation de  Karine Rosso

À lire : La femme et le sacrifice : d'Antigone à la femme d'à côté (Nouvelle fenêtre), Anne Dufourmentelle, Denoël, 2007 (réédition le 7 janvier 2019)
Résumé de l'éditeur : Une réflexion essentielle sur le rôle et la place des femmes avant, maintenant et après... On a sacrifié les femmes au nom d'à peu près tout : morale, religion, politique, amour, maternité... En dépit des discours d'émancipation persistent viols, harcèlements, sévices conjugaux, interdits et humiliations. Le destin de la féminité en Occident serait-il sacrificiel?

En témoignent ces grandes héroïnes qui foisonnent dans les textes fondateurs de notre culture. Elles ont pour nom Iphigénie, Hélène, Juliette, Iseut ou encore Jeanne d'Arc. De quelle façon ces figures emblématiques influencent-elles notre inconscient? Dans un essai de mythologie quotidienne, Anne Dufourmantelle interroge ces destins spectaculaires en les confrontant à ceux, anonymes, parfois tragiques, de nos amies, sœurs, voisines, ces femmes inconnues croisées tous les jours dans la rue.