•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Début du contenu

Plus on est de fous, plus on lit, ICI Première.
Plus on est de fous, plus on lit, ICI Première.
Plus on est de fous, plus on lit!

Audio fil du mardi 15 octobre 2019

  • 13 heures

    Bulletin régional - CBF

  • 13 heures 6 minutes

    Sommaire de l'émission avec Marie-Louise Arsenault

  • 13 heures 10 minutes

    L'actualité culturelle à New York avec Emmanuel Kattan

  • 13 heures 28 minutes

    Le roman S’aimer malgré tout : Entrevue avec Nicole Bordeleau

  • 13 heures 42 minutes

    Daniel Turcotte : La vie du dictateur Benito Mussolini

    Benito Mussolini s'adresse à la foule (date inconnue)

    La vie du dictateur italien Benito Mussolini

    L'historien Daniel Turcotte se penche cette semaine sur la vie de Benito Mussolini. Adulé par Hitler, celui que l'on surnommait le Duce d'Italie a pris le pouvoir en 1922. Grand orateur et obsédé par son image, il était tout sauf un enfant de chœur.
  • 14 heures

    Bulletin régional - CBF

  • 14 heures 6 minutes

    Sommaire de la deuxième partie de l’émission avec Marie-Louise Arsenault

  • 14 heures 9 minutes

    L'essai Le boys club : Entrevue avec Martine Delvaux

    Elle sourit à la caméra.

    Le boys club, de Martine Delvaux : derrière les portes closes du pouvoir masculin

    « On pense qu'il n'est plus là, mais il continue de nous ronger. [...] C'est un pouvoir invisible. » L'auteure et professeure de littérature Martine Delvaux dénonce la structure des clubs privés masculins dans son nouvel essai, Le boys club. La féministe qui a pensé à question de la déshumanisation des femmes dans Les filles en série déplore que des hommes se réunissent entre eux pour accaparer et se partager le pouvoir, au détriment des femmes et des populations marginalisées.
  • 14 heures 31 minutes

    Manon Dumais et Antonio Dominguez Leiva : Pedro Almodovar

    Pedro Almodovar

    Le cinéma de Pedro Almodóvar, maître de la provocation

    « Son utilisation particulière des couleurs primaires, notamment le rouge, son goût assumé pour le kitsch et le baroque, ainsi que son goût pour la provocation et l'excès », voilà ce qui caractérise le cinéma de Pedro Almodóvar, selon la journaliste Manon Dumais. Le professeur de littérature Antonio Dominguez Leiva et elle décryptent l'univers du célèbre réalisateur espagnol.
  • 14 heures 47 minutes

    Érotissimo avec Caroline Allard : La nuit de la bouche, de Michelet