•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Votre destination audio, maintenant aussi sur le web !

Début du contenu

Plus on est de fous, plus on lit, ICI Première.
Plus on est de fous, plus on lit, ICI Première.
Plus on est de fous, plus on lit!

Audio fil du mercredi 7 mars 2018

Résumé

  • 13 heures 6 minutes

    Sommaire de l'émission avec Marie-Louise Arsenault

  • 13 heures 10 minutes

    L'actualité culturelle à Berlin avec Nathalie Versieux

  • 13 heures 20 minutes

    Ça nous intéresse avec Jean-Philippe Cipriani : Condamnation d'Ahmet Altan

  • 13 heures 30 minutes

    5 questions à l'auteur Jean-David Pelletier

    Il sourit au micro, il porte une tuque grise et une chemise bleue

    La version « trash » de Mange, prie, aime avec Jean-David Pelletier

    « Est-ce le Eat, Pray, Love masculin?, demande Marie-Louise Arsenault à l'écrivain et globe-trotteur Jean-David Pelletier. ''Oui, mais un peu plus trash'', répond-il. » Ce dernier fait référence à son livre Les cocottes du vilain sapin ou la folle épopée de Johnny-D., où il relate son pèlerinage hors-norme sur le chemin de Compostelle.
  • 13 heures 41 minutes

    Putting Trials on Trial lu par Rachel Chagnon et Emmanuelle Latraverse

  • 14 heures

    Bulletin régional - CBF

  • 14 heures 6 minutes

    Sommaire de la deuxième partie de l’émission avec Marie-Louise Arsenault

  • 14 heures 8 minutes

    Qu'en pensent les jeunes? Mémoires d'Hadrien, de M. Yourcenar

  • 14 heures 26 minutes

    Manon Dumais : Son palmarès des films de Wes Anderson

    Le film The Grand Budapest Hotel

    Les trois meilleurs scénarios de Wes Anderson, selon Manon Dumais

    « Il construit des personnages à son image; ce sont de doux dingues, des marginaux, des laissés-pour-compte, des enfants perdus en quête de reconnaissance », dit la journaliste culturelle au quotidien Le Devoir Manon Dumais au sujet du célébrissime réalisateur Wes Anderson. Elle dresse un palmarès des trois scénarios qui sont, selon elle, les plus significatifs dans la cinématographie féconde du réalisateur américain.
  • 14 heures 40 minutes

    Analyse d'un objet culturel : Le roman-photo