•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Début du contenu

Le restaurant Goofy, une institution d’Alma, change de mains

Place publique, ICI Première
Rattrapage du mardi 28 juin 2022

Le restaurant Goofy, une institution d’Alma, change de mains

Le restaurant Goofy, une institution d’Alma, change de mains

Un restaurant et son stationnement.
Le restaurant Goofy d'Alma a été vendu à la chaîne Normandin.PHOTO : Radio-Canada / Steeven Tremblay
Place publique, ICI Première
Place publiquePublié le 29 juin 2022

L'achat du restaurant Goofy à Alma par la chaîne Normandin est maintenant confirmé après que la pandémie ait mis le processus de transaction sur la glace pendant deux ans.

Les employés ont appris la nouvelle en premier lundi soir et ont été rencontrés mardi.

Avec les gens de Normandin, on s’était entendus il y a deux ans. Juste avant la pandémie, on s’était déjà rencontrés. Eux, ils cherchaient une place à Alma. Ils m’ont demandé si j’étais à vendre, j’ai dit oui que j’étais à vendre. Ensuite de cela, la pandémie est arrivée. Donc là ç’a complètement arrêté la vente. Suite à ça, ils sont revenus me voir après la pandémie et on a réussi à s’entendre, a raconté l’ancien propriétaire Carl Bolduc, en entrevue lors de l’émission Place publique mardi.

Normandin, une chaîne lancée à Québec en 1969, possédait déjà des restaurants à Chicoutimi et Roberval depuis 2020.

Selon Jean Julien, vice-président ventes et marketing chez Normandin, la bannière Goofy demeurera en place jusqu’au 3 octobre. Nous on va prendre possession du restaurant le 3 octobre, le fermer pour rénovation jusqu’à à peu près fin novembre, a-t-il annoncé, lui aussi lors de la même émission.

Il a bon espoir de conserver tous les employés et souhaite en ajouter une quinzaine à l’ouverture avec l’ajout de nouveaux services.

On ne peut pas faire une rénovation totale. Il y a une âme qu’on trouve dans ce bâtiment-là qu’on veut conserver. Donc on va agrandir la cuisine, on va faire évidemment une rénovation au niveau de la salle à manger. On va ajouter le service de livraison. Normandin on a aussi des produits prêts à emporter, des produits qu’on appelle d’épicerie comme des pizzas congelées, de la sauce spaghetti ou encore des pâtés. On a environ 60 produits. Donc le magasin va s’ajouter à ça, mais on va garder l’âme du restaurant. C’est un restaurant de quartier et Normandin c’est une chaîne de restaurants de quartier, a-t-il souligné.

La transaction inclut aussi un motel adjacent.

Le motel va demeurer. Pour l’instant, on va l’opérer tel quel. Les rénovations vont plus se faire au début 2023 environ, a-t-il ajouté.

Évidemment, Normandin met aussi la main sur la réputée sauce à poutine, qui pourrait être exportée ailleurs dans la région si la demande est là ailleurs et peut-être ultimement partout au Québec.