•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Début du contenu

Un premier programme de prescriptions-nature se déploie au Québec

Place publique, ICI Première
Rattrapage du lundi 16 mai 2022

Un premier programme de prescriptions-nature se déploie au Québec

Le programme Prescri-Nature lancé au Québec et dans la région

Randonnée pédestre
Randonnée pédestrePHOTO : iStock
Place publique, ICI Première
Place publiquePublié le 17 mai 2022

Une prescription demandant d'aller passer 20 minutes en contact avec la nature, voilà ce que propose le nouveau programme Prescri-Nature auquel participent plus de 45 000 professionnels de la santé au Québec. Au Saguenay-Lac-Saint-Jean, c'est l'urgentologue Isabelle Bradette de l'hôpital de Jonquière qui a contribué à faire connaître ce programme qui aurait des bienfaits sur la santé.

Vingt minutes en nature ne remplacent pas une prescription de médicaments, mais pourraient empêcher d'en consommer davantage en améliorant l’état de santé.

Une prescription, ce n’est pas obligé d’être seulement de la médication. Vraiment, ce qu’on essaie de valoriser avec le programme c’est que tous les professionnels de la santé peuvent recommander l’exposition à la nature à leurs patients, a expliqué la Dre Bradette en entrevue lors de l’émission Place publique lundi.

L’initiative a été présentée par le Collège des médecins du Québec la semaine dernière. Le communiqué faisait mention qu’il était inspiré du programme national PaRx qui a vu le jour en Colombie-Britannique en 2020. Il n’est pas sans rappeler aussi les prescriptions de cubes d'énergie du docteur Dominic Gagnon, à La Baie, qui invitait ses patients à faire de l'activité physique.

On utilise le terme prescription parce que c’est fort quand on parle de prescription justement par un professionnel de la santé, ça veut dire que c’est une intervention qui est reconnue par la science, a poursuivi Isabelle Bradette.