•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Votre destination audio, maintenant aussi sur le web !

Début du contenu

Inflation  :  quels impacts sur les demandes de consultations budgétaires?

Place publique, ICI Première
Rattrapage du jeudi 21 octobre 2021

Inflation  :  quels impacts sur les demandes de consultations budgétaires?

Une hausse des demandes au Service budgétaire et communautaire de Chicoutimi

Un panier d'épicerie rempli de paquets d'essuie-tout et de produits alimentaires.
En septembre, le taux d'inflation au Canada a atteint son niveau le plus élevé depuis 2003, avec un indice des prix à la consommation qui a augmenté de 4,4%.PHOTO : The Canadian Press / Justin Tang
Place publique, ICI Première
Place publiquePublié le 22 octobre 2021

Avec l'inflation élevée qui sévit en ce moment au Canada, le Service budgétaire et communautaire de Chicoutimi connaît une demande accrue depuis le mois d'août de gens qui ont de la difficulté à joindre les deux bouts financièrement.

C’est ce qu’a révélé la consultante budgétaire au Service budgétaire et communautaire de Chicoutimi, Hélène Thériault, en entrevue lors de l’émission Place publique jeudi.

Mon dieu, on constate un certain désarroi parce que les prix augmentent, les salaires n’augmentent pas forcément au même rythme, alors ces temps-ci, moi personnellement, au Service budgétaire de Chicoutimi il y a plus de demandes qui concernent les budgets puis l’endettement, a-t-elle indiqué.

Le service qu'offre Hélène Thériault permet d'abord aux gens d'évaluer quels sont leurs revenus pour ensuite ajuster leurs dépenses en conséquence, en incluant pour plusieurs des modalités de remboursement de dettes.

Rappelons que Statistique Canada a annoncé mercredi que l'inflation annuelle s'est établie à 4,4 % en septembre, alors que les prix des aliments et du carburant ont fait grimper l'indice à son plus haut niveau en près de deux décennies.

Hélène Thériault constate que la hausse de consultations est assez récente. Depuis le printemps 2020, au début de la pandémie, je m’attendais tout ce temps-là à voir plein de demandes d’entrevue de consultation et ça n’a pas été le cas, c’était quand même tranquille. Mais depuis, par contre, je dirais fin août, là je ne sais pas ce qui s’est passé, je ne sais pas si c’est l’augmentation des prix, ou je ne sais pas le fait d’avoir moins de craintes face à la COVID, je ne saurais pas l’expliquer exactement, a-t-elle mentionné, sans pouvoir cibler une cause exacte.

Toujours selon elle, la fin de la Prestation canadienne de relance économique (PCRE), sous sa forme actuelle, pourrait avoir un impact sur le budget de plusieurs.

Elle a rappelé que malheureusement, souvent, les premières dépenses coupées sont dans l’alimentation. Les créanciers sont là, ils veulent être payés, c’est tout-à-fait normal, mais les gens vont malheureusement, par exemple, couper dans l’épicerie. C’est pas mal problématique quand on connaît tous les impacts que la mauvaise alimentation peut avoir sur la santé globale, a-t-elle conclu.