•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Votre destination audio, maintenant aussi sur le web !

Début du contenu

Place publique, ICI Première
Place publique, ICI Première
Rattrapage du mercredi 16 juin 2021

Des intervenants dans les centres de vaccination pour les anxieux

Des intervenants dans les centres de vaccination pour les personnes anxieuses

Publié le 17 juin 2021
Illustration d'une femme recroquevillée, entourée d'aiguilles.
La phobie des piqûres est très répandue.PHOTO : getty images/istockphoto / Overearth

Craignez-vous les aiguilles ? Êtes-vous stressé à l'idée de vous faire vacciner?
Avec la campagne de vaccination massive contre la COVID-19, de plus en plus de personnes demandent l'assistance d'un intervenant pour avoir une expérience de vaccination moins stressante.

L’équipe de Place publique a parlé à la travailleuse sociale et coordonnatrice clinique du CIUSSS Saguenay-Lac-Saint-Jean, Hélène Rainville.

Quel service offrez-vous pour les personnes qui ont peur des piqûres ou un stress à l’idée de se faire vacciner?

Du début à la fin, des intervenants psychosociaux soutiennent les personnes qui le désirent. Un soutien moral, psychologique pour les personnes qui peuvent avoir des difficultés comme une peur des piqûres, de l’anxiété reliée aux vaccins ou des malaises suite à la vaccination.

Comment calmez-vous la personne anxieuse?
En dédramatisant un peu la vaccination, en les aidant avec des techniques de respiration, en leur changeant les idées.

Qui peut faire appel à vos services ?
Tout le monde mais les jeunes sont une clientèle qui a souvent plus de craintes et les parents aussi.

Est-ce nouveau comme service ?
C'est un service qui est déployé lors des grandes campagnes de vaccination de masse, comme la H1N1 il y a quelques années par exemple.

Combien de membres contient votre équipe ?
Une quinzaine de travailleurs et travailleuses sociales s’alternent sur les six sites de vaccination de la région. On enlève une charge de travail aux infirmières.

Selon une entrevue de Julie Larouche.