•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Votre destination audio, maintenant aussi sur le web !

Début du contenu

Clifford Moar ne se représentera pas aux prochaines élections

Place publique, ICI Première
Rattrapage du mercredi 28 avril 2021

Clifford Moar ne se représentera pas aux prochaines élections

Clifford Moar ne se représentera pas aux prochaines élections

Clifford Moar.
Clifford Moar, chef Pekuakamiulnuatsh Takuhikan (chef du conseil de Mashteuiatsh)PHOTO : Radio-Canada
Place publique, ICI Première
Place publiquePublié le 29 avril 2021

Après quatre mandats de façon non consécutive à la tête du conseil de bande de Mashteuiatsh, le chef Clifford Moar a décidé qu'il ne se représenterait pas aux prochaines élections.

Il avait été élu chef de la communauté innue pour la première fois en 1997 et a siégé jusqu'en 2003. Il avait ensuite fait un retour en 2010, avant de quitter son poste trois ans plus tard pour des raisons de santé. Finalement, il avait remporté les suffrages en 2017 dans une course à quatre.

Je pense que j’ai donné le meilleur de moi-même et que maintenant c’est le temps pour la relève. Il y a plusieurs facteurs qu’il faut considérer. C’est sûr que ma santé fragile, c’en est un, toute la question des dossiers qu’on a à traiter. La dernière année a été très très difficile, pas seulement pour moi, je pense, mais pour tous les leaders de la région, tant au niveau autochtone que non autochtone, a-t-il indiqué lors de l'émission Place publique mercredi.

La COVID-19 a d'ailleurs frappé la communauté récemment.

Clifford Moar se dit particulièrement fier d'avoir toujours privilégié le dialogue. C’est une grande fierté de représenter la nation des Pekuakamiulnuatsh en tant que chef, mais avec ça vient une grande responsabilité. Pour moi, il y a des grands enjeux qu’il faut continuer à défendre, bien que j’aurais voulu les voir terminés. La défense de nos droits et de nos intérêts en tant que Première Nation c’est toujours quelque chose qui est actuel. Je crois toujours à un projet de traité avec nos voisins. Le territoire, la culture, la langue, ce sont tous des fondements de toutes mes actions que j’ai faites en tant qu’élu, a-t-il mentionné.