•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Début du contenu

Cinq décès d’enfants liés à la grippe en Colombie-Britannique

Phare Ouest, ICI Première.
Rattrapage du jeudi 8 décembre 2022

Cinq décès d’enfants liés à la grippe en Colombie-Britannique

Entrevue de Marie-Claude Grégoire : 5 enfants morts de la grippe en C.-B.

Un enfant malade se fait prendre la température à l'aide d'un thermomètre buccal.
Les visites d'enfants à l'hôpital, touchés par des virus respiratoires, sont de plus en plus fréquentes. PHOTO : iStock
Phare Ouest, ICI Première.
Phare OuestPublié le 8 décembre 2022

Le Bureau du service des coroners de la Colombie-Britannique confirme la mort de cinq personnes liées à la grippe cette année dans la province. Il s'agit d'une hausse marquée comparativement aux années précédentes qui s'explique par de nombreux facteurs, comme le souligne la Dre Marie-Claude Grégoire, pédiatre à Victoria et Vancouver.

Il y a plusieurs phénomènes qui se produisent en même temps cette année. La grippe est arrivée plus tôt, au moment où il y avait déjà des virus respiratoires en circulation. La COVID-19 est aussi toujours présente. Donc, trois virus qui habituellement se succèdent, mais là, qui se côtoient.

Les autorités sanitaires recommandent fortement aux parents de vacciner leurs enfants. 21 % des enfants de 6 mois à 5 ans ont été vaccinés contre la grippe et 20 % des enfants de 5 à 12 ans. Une situation que déplore la Dre Grégoire.

On connaît bien la souche de la grippe cette année : H3N2. Elle est particulièrement sévère. Quand les enfants sont atteints de la grippe, leur système immunitaire est affaibli. Les bactéries en profitent pour se faufiler. La surinfection bactérienne peut causer de graves problèmes. Le vaccin de cette année contient une protection contre le H3N2. Donc, les enfants vaccinés ont une très bonne protection cette année.

La Dre Grégoire rappelle également qu’il existe une alternative pour les enfants de 17 ans et moins. Le vaccin peut être administré de façon intranasale et aucune aiguille n’est utilisée.