•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Début du contenu

Munir les policiers de caméras pour assurer la transparence

Phare Ouest, ICI Première.
Rattrapage du mercredi 7 décembre 2022

Munir les policiers de caméras pour assurer la transparence

Entrevue avec Yvon Dandurand : des caméras de corps sur les policiers?

Une caméra accrochée au col de l'uniforme d'un policier.
Quelles sont les questions liées au port de caméras corporelles par les policiers?PHOTO : Getty Images / Jack Taylor
Phare Ouest, ICI Première.
Phare OuestPublié le 7 décembre 2022

Le conseil municipal de Vancouver se prononcera mercredi en faveur ou non de munir les policiers de Vancouver de caméras d'intervention sur leur uniforme.
Si on décide d'aller de l'avant, le projet pilote devrait entrer en vigueur d'ici 2025. Yvon Dandurand, professeur émérite en criminologie à l'Université de la vallée du Fraser y voit beaucoup d'avantages.

C’est une façon de documenter les interactions entre les policiers et le public. Ça augmente la transparence et à long terme ça peut servir à la formation et à changer la culture.

Bien que des initiatives similaires soient à l’essai dans d’autres provinces, Yvon Dandurand réitère l’importance d’avoir notre propre projet pilote dans la ville.

La qualité des politiques mises en place est très importante. Ce projet est coûteux. Non seulement pour l’achat de caméras, mais surtout entourant la gestion des documents. On doit déterminer qui aura droit aux vidéos. Combien de temps, on les conserve. Que se passe-t-il si une vidéo disparaît? Les policiers sont-ils accusés de cacher la vérité. Des politiques à définir de façon très sérieuse.

Ce projet pilote n’est pas apprécié de tous. Les policiers sont très divisés face à cette idée. Yvon Dandurand rappelle qu’aujourd’hui,il y a toujours quelqu’un pour les filmer de toute façon. Alors ce serait mieux d’avoir nos propres images.