•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Début du contenu

Remplir sa mémoire visuelle de beautés du monde

Phare Ouest, ICI Première.
Rattrapage du vendredi 18 novembre 2022

Remplir sa mémoire visuelle de beautés du monde

Les choix de Marie : créer des souvenir autour du monde avant de perdre la vue

Une famille dans les dunes en Namibie.
Une partie de la famille d'Edith Lemay dans les dunes de Sossusvlei, en Namibie.PHOTO : Page Facebook : Le monde plein leurs yeux
Phare Ouest, ICI Première.
Phare OuestPublié le 18 novembre 2022

Édith Lemay et son conjoint Sébastien sont parents de quatre enfants. Trois d'entre eux sont atteints de rétinite pigmentaire, une maladie dégénérative de la vue. Bien que la science, ils risquent de progressivement perdre la vue. Pour remplir la mémoire visuelle de ces enfants, ils ont décidé de parcourir le monde pendant un an. L'aventure a commencé il y a sept mois en Namibie.

Tout a commencé quand j’ai voulu que ma fille apprenne le braille. L’éducatrice a suggéré de montrer le plus d’images possible dans les livres pour qu’elle sache ce qu’est un éléphant ou tout autre objet. On a décidé d’aller voir les éléphants et autres beautés du monde en vrai.

L’aventure devait débuter en juillet 2020 mais la pandémie a retardé le voyage. Ce délai a permis d’en parler en famille pendant prês de 2 ans. Les enfants se sont habitués à l’idée et l'excitation était au rendez-vous au moment du départ. Le but du périple était que les enfants développent leur résilience.

Lorsque les enfants perdront progressivement la vue, ils vont devoir constamment se réajuster. Ils auront plusieurs deuils à gérer et ce ne sera pas facile. Quand tu voyages, tu sors de ta zone de confort. Oui, tu as faim et tu es fatigué, mais regarde autour de toi, tu es dans la jungle. [Se concentrer] sur le positif permet de mieux passer au travers du négatif.

Leur aventure a attiré l’attention des journalistes de partout dans le monde. Cet intérêt est une surprise pour la famille qui entre eux ne parle pas de la maladie. Ils apprécient ces moments magiques et vivent dans le moment présent.