•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Début du contenu

Boissons végétales : le nouvel Eldorado?

Phare Ouest, ICI Première.
Rattrapage du lundi 31 octobre 2022

Boissons végétales : le nouvel Eldorado?

Reportage avec Anne-Julie Têtu : les boissons d'avoine de plus en plus populaires

Des noix sont posées devant des verres de lait sur une table, comme pour signifier que ces verres de lait sont en fait des boissons à base de soja, d'amandes ou d'avoine.
Des verres de lait et des noix PHOTO : iStock
Phare Ouest, ICI Première.
Phare OuestPublié le 31 octobre 2022

Depuis 2017, les boissons végétales ont le vent en poupe. Les entreprises qui les vendent s'en réjouissent, tandis que les producteurs s'interrogent sur les conséquences de cet engouement sur leurs productions et leurs revenus.

Avec une croissance des ventes des boissons à l’avoine de plus de 160% depuis 2019 et 106 millions de dollars dégagés de 2021 à 2022, Randy Strychar, président de la compagnie Oatinformation, se réjouit. Le marché est en plein essor. On n’a jamais vu cela avant.

De son côté, Shawna Mathieson, directrice générale à L'Association des producteurs d'avoine dans les Prairies, s’inquiète pour le revenu des agriculteurs canadiens.
La production n’est pas aussi rentable que celle du canola ou du blé. L’avoine peut représenter un risque financier important.

Sans compter que la demande des consommateurs, toujours en hausse, pose des questions d’approvisionnement. Brittany Hull, vice-présidente au département marketing de l’entreprise Earth’s Own à Vancouver, n’est cependant pas vraiment inquiète.
C’est important d’acheter de l’avoine canadienne, mais en cas de pénurie, il y en a sur d’autres marchés.

Autant d’acteurs qui invitent à réfléchir aux conditions de satisfaction de tout le monde : agriculteurs, vendeurs et consommateurs.