•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Début du contenu

Entrevue avec Maryse Beaujeau Weppenaar : 5 ans du mouvement MeToo

Phare Ouest, ICI Première.
Rattrapage du mercredi 5 octobre 2022

Entrevue avec Maryse Beaujeau Weppenaar : 5 ans du mouvement MeToo

#MoiAussi :  « les victimes ont pu écrire leur histoire à leur manière »

Le mot-clic #moiaussi sert à dénoncer qu'on a été victime de violence à caractère sexuel
Le mot-clic #moiaussi sert à dénoncer qu'on a été victime de violence à caractère sexuelPHOTO : Radio-Canada
Phare Ouest, ICI Première.
Phare OuestPublié le 5 octobre 2022

Il y a 5 ans, des millions de mots-clics #Moiaussi déferlaient sur les médias sociaux. Un mouvement qui a permis de libérer la parole des victimes de d'agression sexuelle. Pour Maryse Beaujeau Weppenaar, directrice générale de Réseau-femmes Colombie-Britannique, si les mentalités continuent d'évoluer, le chemin reste encore long.

Avec #Moiaussi, les personnes sont devenues non plus des objets, mais des sujets. Les victimes ont pu écrire leur histoire à leur manière, souligne Maryse Beaujeau Weppenaar.

En revanche, elle regrette un système qui ne soutient pas forcément les victimes.
Il y a encore beaucoup de chemin à faire, notamment au niveau juridique. Les juges doivent mieux comprendre les mécanismes de la violence. Il y a aussi beaucoup d’éducation à faire auprès des organismes qui sont dans les cercles de pouvoir comme la police.