•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Début du contenu

Entrevue avec Carla Qualtrough : 2e lecture pour le projet de loi C-22

Phare Ouest, ICI Première.
Rattrapage du jeudi 22 septembre 2022

Entrevue avec Carla Qualtrough : 2e lecture pour le projet de loi C-22

Inclusion des personnes handicapées au travail

 La ministre de l'Emploi,du Développement de la main-d'œuvre et de l'Inclusion des personnes handicapées, Carla Qualtrough.
La ministre de l'Emploi,du Développement de la main-d'œuvre et de l'Inclusion des personnes handicapées, Carla Qualtrough, se lève pendant la période de questions à la Chambre des communes à Ottawa, le 22 juin.PHOTO : The Canadian Press / Justin Tang
Phare Ouest, ICI Première.
Phare OuestPublié le 22 septembre 2022

Le projet de loi C-22 est le cheval de bataille de Carla Qualtrough, député de Delta et ministre de l'Inclusion des personnes en situation de handicap du Canada. Il veut garantir des prestations mensuelles aux personnes handicapées de 18 à 64 ans. Il était en deuxième lecture à la Chambre des communes où il a été très bien reçu, selon Carla Qualtrough.

Il y a un grand consensus entre tous les partis. Un Canadien en situation d’handicap sur quatre vit dans la pauvreté. On peut changer ça, parce que c’est inacceptable au Canada.

Il existe déjà des prestations versées aux enfants et aux aînés handicapés. Ce projet de loi viendrait combler le manque à gagner pour les personnes entre 18 et 64 ans. La santé étant de juridiction provinciale, les discussions se poursuivent pour s’assurer que cette aide soit un ajout aux différents programmes provinciaux.

En Colombie-Britannique, septembre est aussi le mois de la sensibilisation à l'emploi des personnes handicapées. Carla Qualtrough estime que l’on doit faire tomber les tabous et les idées préconçues envers les capacités des personnes handicapées.

Avec la pénurie de main-d'œuvre, nous avons une opportunité pour parler de l’inclusion des personnes handicapées en milieu de travail. J’ai un handicap visuel. Quand je dis cela, tout de suite, les gens ont des préjugés sur mes capacités. Elles sont souvent fausses. Moi, je sais ce que je suis capable de faire ou non.