•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Début du contenu

Entrevue avec Jean-François Savard : bilinguisme et langues Autochtones

Phare Ouest, ICI Première.
Rattrapage du mardi 16 août 2022

Entrevue avec Jean-François Savard : bilinguisme et langues Autochtones

Des fonctionnaires souhaitent être exemptés du bilinguisme obligatoire

Hello! Bonjour!
Le programme Jeunes leaders bilingues de l'organisme Français pour l'avenirPHOTO : iStock / iStockPhoto
Phare Ouest, ICI Première.
Phare OuestPublié le 16 août 2022

Selon une note qui a circulé l'automne dernier, des fonctionnaires de haut rang envisagent d'offrir des cours de langues autochtones aux employés fédéraux. Ils songent aussi à offrir une exemption à ceux qui en parlent déjà une, tout en ayant une connaissance suffisante de l'anglais ou du français. Jean-François Savard, professeur agrégé à l'École nationale d'administration publique (ENAP) à la Direction de l'enseignement et de la recherche, spécialiste des Affaires autochtones, discute de cet enjeu.

[Les fonctionnaires cherchent à] ne pas avoir à apprendre le français pour occuper des postes dans la haute fonction publique fédérale, se disant déjà bilingue puisqu’ils parlent une langue autochtone. C’est une demande qui a été formulée afin de constituer un comité consultatif pour déterminer dans quelle mesure c’est possible d’appliquer cette exemption-là pour des fonctionnaires autochtones, explique-t-il.