•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Début du contenu

Vos droits en français avec Joëlle Jensen : les interprètes judiciaires

Phare Ouest, ICI Première.
Rattrapage du lundi 8 août 2022

Vos droits en français avec Joëlle Jensen : les interprètes judiciaires

Vos droits en français : l'interprétation judiciaire

La Cour suprême de la Colombie-Britannique à Vancouver le 14 juillet 2022.
La Cour suprême de la Colombie-Britannique à VancouverPHOTO : Radio-Canada / ALEXANDRE LAMIC
Phare Ouest, ICI Première.
Phare OuestPublié le 8 août 2022

Dans cette chronique, des juristes de l'Association des juristes francophones de la Colombie-Britannique (AJEFCB) se succèdent pour discuter du droit des Britanno-Colombiens en français. Cette semaine, Joëlle Jensen présente le métier d'interprète judiciaire.

L’interprète judiciaire assure des services d'interprétation devant des cours de justice ou des tribunaux administratifs. Il faut absolument rester très juste sur les mots et sur le ton, explique Joëlle Jensen. Si l’accusé parle avec un certain ton, nous devons respecter le ton et les mots.

Le procureur général de la Colombie-Britannique dispose d’une liste d’interprètes agréés, dans de nombreuses langues. Seulement trois interprètes judiciaires en français existent dans la province. C’est très peu et nous sommes très occupés, dit Joëlle Jensen.

« Les interprètes sont ici pour faire le lien, ce n’est jamais parfait [...], mais nous sommes là et l’on peut faire appel à nous n’importe quand. »

— Une citation de  Joëlle Jensen, interprète judiciaire