•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Début du contenu

Entrevue avec Maurice Guibord : les autres villes ravagés par un incendie en C.-B.

Phare Ouest, ICI Première.
Rattrapage du mercredi 29 juin 2022

Entrevue avec Maurice Guibord : les autres villes ravagés par un incendie en C.-B.

Les grands incendies de Vancouver et de New Westminster au 19e siècle

Une carte en noir et blanc et en anglais montre la ville de Vancouver en 1886 et le circuit que l'incendie qui a réduit à néant la petite colonie.
Une carte, provenant d'un croquis du maire J. S. Matthews, montre Vancouver en 1886 et le circuit que l'incendie qui a réduit à néant la petite colonie.PHOTO : CBC / Archives de la Ville de Vancouver
Phare Ouest, ICI Première.
Phare OuestPublié le 29 juin 2022

La menace d'incendies de forêt plane maintenant chaque été en Colombie-Britannique, mais il y a plus de 100 ans, c'était plutôt la destruction de ses jeunes villes par le feu que l'on craignait en particulier. Deux villes du Grand Vancouver en ont été les victimes, comme l'explique l'historien Maurice Guibord, directeur général de la société historique francophone de la Colombie-Britannique.

Le 13 juin 1886, la ville de Vancouver devient la première ville britanno-colombienne à disparaître dans les flammes, précise Maurice Guibord.

Le village de Gastown – ou encore de Granville – venait d’être reconnu officiellement comme la ville de Vancouver seulement six semaines plus tôt. Elle n’était formée que d’une dizaine de blocs d’immeubles tout en bois sur la plage de Coal Harbour. […] Le mois avait été chaud et sec, et un vent fort soufflait, donc les circonstances étaient parfaites pour la naissance d’une conflagration.

Quelques années plus tard, en 1898, c’est au tour de la ville de New Westminster d’être détruite par un terrible incendie.

Ceux qui se sont promenés à New Westminster connaîtront bien la forte pente sur laquelle la ville est construite, qui a servi de pure invitation, mais naturelle, aux flammes, qui ont rapidement gravi la colline pour anéantir le centre-ville. Le premier quartier à y passer fut le Chinatown, où on a retrouvé le cadavre du marchand Mun Lee, qui avait couru dans son magasin pour y récupérer la caisse. Chose surprenante, il est en fait la seule victime directe de l’incendie.